Pour éviter la mammite chez la vache laitière

litiereLe sphincter et la kératine présents dans le canal du trayon sont les premières lignes de défense contre les bactéries environnantes. Il est essentiel de maintenir un environnement sec et propre dans la logette. Plus il y a de bactéries sur les trayons, plus grand est le risque que celles-ci pénètrent et envahissent ces canaux. Lorsque ces barrières sont franchies, les bactéries se multiplient dans le canal du trayon ainsi que les globules blancs (cellules somatiques) qui sont la ligne de défense de la glande mammaire.

Bien que le sable soit reconnu comme un milieu où les bactéries croissent difficilement, lorsqu’il devient saturé d’urine, de lait et de fèces, son contenu en matière organique augmente ainsi que son humidité, ce qui hypothèque la qualité de la litière. Idéalement, le sable ne devrait pas contenir plus de 3 % de matière organique et moins de 5 % d’humidité.

Des chercheurs de l’Université de l’État de l’Illinois, lors d’une étude réalisée sur 20 fermes de cet État, ont observé que les cellules somatiques s’accroissaient lorsque la matière organique et l’humidité augmentaient dans la litière de sable. Les fermes de l’étude produisaient en moyenne 36 kg de lait par jour et possédaient un comptage moyen de 204 000 cellules somatiques par ml. Les litières de sable contenaient en moyenne 3 % de matière organique et 8 % d’humidité. Pour prévenir les nouvelles infections, le maintien d’une litière de sable propre (moins de 3 % de matière organique) et sèche (moins de 5 % d’humidité) est essentiel.

Source : Joint annual meeting

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Le Bulletin des agriculteurs

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Articles récents de Le Bulletin des agriculteurs

Commentaires