Ligne de temps

La levure aide les truies à mieux supporter la chaleur

Un sondage mené dans des troupeaux porcins en Europe en 2016 démontre que même sous un climat tempéré comme le nôtre les truies sont affectées par des températures ambiantes élevées.

Dans un article publié sur le site internet PigProgress.net, David Saornil de Lallemand Nutrition animale et Étienne Labussière de l’INRA Pegase en France expliquent que le stress causé par la chaleur est un problème important et sous-estimé.

« Ses effets nuisent à la performance et au bien-être, en particulier grâce à une réduction de l’apport alimentaire et à la redirection du métabolisme animal », disent-il. Au-delà de la performance, la santé et les performances reproductives peuvent être affectées à plus long terme.

Sondage

Un sondage mené par Lallemand en 2016 sur 10 fermes dans 7 pays d’Europe a démontré que même dans les pays ayant un climat plus tempéré, comme le Danemark et l’Autriche, les truies sont affectées par des températures élevées.

Entre le 25 juillet et le 21 septembre 2016, les truies des trois fermes du Danemark ont passé 74% de leur temps à une température plus élevée que 25°C. La consommation journalière des truies en lactation a été diminuée de plus 1 kg durant cette période.

Levures

Toujours en 2016, l’INRA a mené une étude au centre Pegase avec la levure S. cerevisiae boulardii I-1079 de Lallemand Nutrition animale dans des chambres individuelles.

Les résultats de cette étude indiquent que la levure a eu un effet positif sur les performances de croissance à la fois à une température ambiante idéale pour la truie et à une température élevée.

« Cependant, la supplémentation a eu un impact plus important sous le stress thermique car elle a pu “compenser“ l’impact négatif de la chaleur sur la croissance des porcs », expliquent les auteurs.

 

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires