Le projet de la Coop Agri-Énergie Warwick aura un procédé de filtration membranaire

Une subvention de 758 000$ d’Agriculture et Agroalimentaire Canada appuie cet ajout au projet

La construction du complexe de la première coopérative agricole de valorisation de lisier et de fumier en gaz naturel renouvelable va bon train. En raison de la COVID-19, le projet est quelque peu retardé, mais verra le jour sous peu, au début de 2021.

Alors que le chantier s’active, voilà que la ministre de l’Agriculture et Agroalimentaire Canada, Marie-Claude Bibeau, vient d’annoncer, le 8 octobre 2020, l’octroi d’une aide financière de 758 000$ non remboursable à la Coop Agri-Énergie Warwick dans le but d’ajouter un procédé de filtration membranaire.

Dès sa mise en opération, la Coop Agri-Énergie produira d’un côté du gaz naturel, du biométhane, et de l’autre un digestat. C’est ce digestat qui, grâce à la filtration membranaire, sera filtré dans le but d’en améliorer la valeur fertilisante et de réduire les coûts de transport.

Le projet de Coop-Agri-Énergie Warwick, dans les Bois-Francs, a été annoncé en décembre 2019. Il regroupe une douzaine d’agriculteurs et un fromager. Énergir s’est engagée à acheter le gaz issu de ce procédé pendant un minimum de 20 ans.

En entrevue, la directrice du développement agroalimentaire de la Coop Carbone, Josée Chicoine, explique que d’autres projets de coopératives du genre verront le jour au Québec. Déjà, un autre projet est en préparation dans la même région.

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires