Les nouveautés en élevage du Salon de l’agriculture

Le Bulletin a trouvé des innovations intéressantes pour les élevages

C’est connu : les salons sont de beaux endroits pour magasiner et aussi pour découvrir les nouveautés. Le Bulletin des agriculteurs a fait le tour du Salon de l’agriculture de Saint-Hyacinthe pour vous. Voici les nouveautés qui ont retenu notre attention du côté de l’élevage.

Jolco Équipements : Spoutnic

En 2019, la compagnie Jolco Équipements met en marché le Spoutnic de la compagnie française Tibot Technologies. Le Spoutnic est un robot qui fait bouger les oiseaux dans un élevage de volaille.

Articles connexes

Il a été imaginé par l’éleveur de poules de reproduction Benoit Savary. « Le souci, c’est que la poule pond au sol, explique celui qui est aussi président de Tibot Technologies. Il fallait marcher pour faire bouger les animaux. Je me suis dit qu’on devait développer quelque chose. »

Le robot vise aussi à combler un manque de personnel pour faire cette tâche routinière.

Le Spoutnic est principalement utilisé en début d’élevage alors que les poules doivent apprendre à pondre dans les nids. Son trajet est aléatoire, comme les robots-aspirateurs de maison.

Des objets et des lumières d’enrichissements sur le robot ont pour rôle d’attirer l’attention des poules. Ils sont de couleur et de formes variées pour ne pas habituer les poules.

Coût : 10 à 12 000$

Ventec : Cyclone 360

Sorti au printemps 2018, le ventilateur Cyclone 360 de Ventec offre une nouvelle façon de ventiler les étables. Le Cyclone 360 est conçu pour éliminer les zones mortes dans l’étable qui nuisent au confort des animaux.

À l’aide d’un logiciel de simulation, les ingénieurs ont créé un ventilateur capable de distribuer l’air à 300 pieds/minute (5,5 km/h), sur un diamètre de 90 pieds (27,4 m) pour une surface de couverture au sol de 6300 pieds carrés (585 m2).

« L’idée, c’est de ventiler les animaux sans ventiler la mangeoire pour ne pas sécher les aliments », explique Louis Landry, représentant Est du Québec pour Ventec.

Le Cyclone 360 est offert en deux formats : 72 pouces et 52 pouces d’hélices.

Coût : 1900$ le petit et 3500$ le gros

ventilateur, Ventec

Le Cyclone 360 offre une meilleure redistribution de l’air.
photo: Marie-Josée Parent

Monitrol : cage-asenseur et nouveau concept de bâtiment I-Tek

En 2019, la compagnie Monitrol débutera la mise en place de porcheries selon un nouveau concept. Les porcheries I-Tek sont conçues avec une ventilation unique par le dessous du bâtiment qui offre à la fois plus de confort aux animaux été comme hiver et des économies de chauffage. Cette ventilation facilite aussi la filtration de l’air et la climatisation. Le bâtiment est modulable et permet aisément un changement de vocation des salles.

Monitrol offrira aussi de nouvelles cages de mise-bas. Dans ces cages souvent appelées cages-ascenseurs, le plancher sous la truie se lève lorsque la truie se lève. Lorsque la truie se couche, le plancher sous la truie baisse pour permettre aux porcelets de boire. Ce principe réduit l’écrasement des porcelets.

I-Tek, Monitrol, cage, mise-bas, truies

La cage-ascenseur permet de réduire l’écrasement des porcelets sous la truie.
photo: Marie-Josée Parent

Agriclé : huches portatives, huches d’attente pour veaux mâles et bouteilles pour lait

Au Salon de l’agriculture, Agriclé démontrait sa nouvelle huche portative pour veaux de la compagnie Agri-Plastics. Ces huches n’ont pas besoin d’être fixées au sol et peuvent être démontées et remontées dans un autre endroit, comme dans un hangar pour permettre un lavage et désinfection de l’espace. Les divisions sont aussi amovibles et permettent de passer d’un parc individuel à un parc multiple en peu de temps.

Coût : environ 500$ par veau

parcs, Agriclé, Agri-Platics, logement

Les parcs individuels portatifs sont facilement transformables en parcs multiples.
photo: Marie-Josée Parent

Agriclé offre aussi la huche Flex-Hutch de la compagnie Agri-Plastics. Il s’agit de huches pour veaux mâles en attente de ramassage. Ces huches sont installées à l’extérieur de l’étable et offre tout ce dont le veau mâle a besoin durant les quelques jours avant le départ vers l’encan ou la ferme d’élevage. Cela évite au transporteur d’entrer dans l’étable et risquer de contaminer les animaux de la ferme. Les huches permettent d’avoir

Coût : environ 450$ pour une huche de trois veaux

En 2019, Agriclé offrira une nouvelle bouteille de la compagnie Milk Bar pour alimenter les jeunes veaux. La languette de couleur permet d’identifier chaque groupe de veaux.

Coût : 50$ par bouteille, incluant la tétine, un jeu de languette de couleurs et le support

veaux, Agriclé, Milk Bar

Les languettes de couleur de la nouvelle bouteille Milk Bar permettent d’identifier les veaux par groupe.
photo: Marie-Josée Parent

Ro-Main : Suite smaRt

La compagnie spécialisée en production porcine vient de lancer la suite Ro-Main smaRt. Dorénavant, l’intelligence artificielle est au service de la production porcine. Disponible dès février prochain, les produits de la suite smaRt sont offerts comme des assistants d’élevages pour les truies et les porcs d’élevage.

Il s’agit de caméras qui permettent de suivre les mouvements des animaux et de fournir des renseignements utiles pour l’éleveur, comme le meilleur moment de la saillie pour les truies ou le nombre de porcs sur le quai de chargements. Des données de santé et de suivi des porcs sera aussi bientôt offerts.

Le smaRt Insémination remplace dorénavant le PigWatch, cette barre installée sur les cages de truies à inséminer, ce qui a fait baisser le coût de détection des chaleurs par plus de deux fois.

truies, Ro-Main, smaRt, intelligence artificielle

Dorénavant, l’intelligence artificielle est au service de la production porcine grâce à ces caméras qui permettent de détecter le meilleur moment pour la saillie des truies.
photo: Marie-Josée Parent

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires