Nouveautés en recherche animale au Canada

Une nouvelle chaire de recherche sur les maladies infectieuses des bovins laitiers vient d’être mise sur pied en Alberta. De plus, un centre de recherche en alimentation animale voit le jour en Saskatchewan.

Maladies bovines

La Faculté de médecine vétérinaire de la University of Calgary, en Alberta, a reçu 1,8 million $ du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) et de l’industrie laitière canadienne pour la mise sur pied de la Chaire de recherche industrielle en maladies infectieuses des bovins laitiers. Le titulaire de la Chaire est Herman Barkema, un professeur en épidémiologie et maladies infectieuses. La Chaire vise deux maladies importantes en production laitière : la paratuberculose et la mammite.

Pour la paratuberculose, les études proposées portent sur la transmission des infections à Mycobacterium avium (sous espèce paratuberculosis) au veau, la susceptibilité génétique, le diagnostic précoce et l’adoption de pratiques de prévention et de contrôle par les producteurs laitiers.

Pour la mammite, les études proposées touchent le rôle des staphylocoques à coagulase négative dans la mammite, la résistance aux antimicrobiens et la mammite des génisses.

La majorité des maladies infectieuses qui touchent les bovins laitiers résultent d’une interaction entre le génome, les microbes, le système immunitaire de l’hôte et l’environnement. C’est pourquoi les travaux de cette chaire sont fondamentalement axés sur la collaboration et la multidisciplinarité.

Alimentation animale

Situé à North Battleford, le Canadian Feed Research Centre de la University of Saskatchewan vient d’ouvrir ses portes en octobre grâce à des mises de fond de près de 14 millions $, dont la majorité provient du gouvernement de la Saskatchewan et de la Fondation canadienne pour l’innovation.

Les recherches viseront l’amélioration des processus de transformation dans le but de réduire les coûts de fabrication, ouvrir de nouveaux marchés et assurer un meilleur prix pour les céréaliculteurs.

Les recherches porteront notamment sur la mouture des grains, le testage d’additifs utilisés comme alternatives aux antibiotiques, l’enrobage des aliments sous vide et l’incorporation de phytase.

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Marie-Josée Parent's recent articles

Commentaires