Peste porcine africaine: le Canada et les États-Unis collaboreront

Une entente a été conclue entre les deux pays

Peste porcine africaine: le Canada et les États-Unis collaboreront

Le commerce continuera entre le Canada et les États-Unis si la peste porcine africaine était détectée chez des porcs sauvages sans qu’elle soit détectée chez des porcs domestiques.

Le 3 mars 2021, l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) et le Service d'inspection zoosanitaire et phytosanitaire (APHIS) du ministère de l'Agriculture des États-Unis (USDA) ont signé un protocole en ce sens.

« Dans le cadre de ce protocole, le premier du genre, une approche scientifique sera adoptée pour réduire au minimum les retombées commerciales, tout en protégeant les populations porcines des deux pays », affirme le vétérinaire en chef du Canada, Dr Jaspinder Komal, dans un communiqué de l’Agence canadienne d’inspection des aliments.

Ce protocole prévoit une reprise graduelle en trois phases de toutes les activités commerciales entre les deux pays. Dans un premier temps, le commerce serait arrêté entre les deux pays, puis en phase 2, une zone plus restreinte serait déterminée pour finalement, en phase trois, se restreindre à la zone touchée. La rapidité pour le passage d’une phase à l’autre dépendra de la rapidité des enquêtes effectuées par les autorités zoosanitaires des deux pays.

SOURCE : ACIA ET USDA-APHIS

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires