Qu’arrivera-t-il aux tarifs douaniers ?

La Corée du Sud a levé, en janvier dernier, l’embargo canadien sur les importations de viande de boeuf, soit plus de 9 ans après sa mise en place. Et les négociations commerciales n’ont pas tardé à reprendre.

Un projet de libre-échange est même possible. Mais il ne fait pas que des heureux puisque les exportateurs canadiens n’y trouvent pas d’avantages, nous apprend le journal Les Affaires.

C’est que le commerce entre le Canada et la Corée du Sud se résume pratiquement à un échange de ressources agroalimentaires canadiennes contre des biens manufacturés de la Corée. Ainsi, le Canada y exporte 93% de denrées alimentaires – elle importe en retour moins de 20% en ressources agroalimentaires. Le reste se compose de produits manufacturés, comme des voitures.

Cependant, l’industrie agroalimentaire canadienne souhaite que cet accord prenne forme. Car il permettrait peut-être de réduire les tarifs douaniers de 20 à 25% que les exportateurs de porcs du Canada paient actuellement lorsqu’ils vendent leur viande en Corée du Sud.

La valeur totale des 25 produits les plus exportés en Corée du Sud s’élève à 4,1 milliards$. En 2009, la valeur des exportations canadiennes de produits agricoles et agroalimentaires dépassait les 396,4 millions de dollars.

Commentaires