Une picoteuse modifiée pour semer du ray-grass dans le maïs

L’idée de modifier une picoteuse a germé dans l’esprit de Jean Tétreault après avoir remarqué que la germination du ray-grass, elle, était meilleure dans les champs où le sarcleur avait été passé avant le semis de cet engrais vert.


Le propriétaire de la ferme a donc acheté une picoteuse usagée. Avec l’aide de son employé, ils ont extrait les roues soleil pour les monter sur une barre métallique pliable d’une largeur de 12 rangs.

L’appareil inventé est attaché aux trois points d’ancrage du tracteur. Il permet de bien travailler à une vitesse allant jusqu’à 15 km/heure dans les champs. Les roues soleils en pleine action « décroûte le sol » et incorpore légèrement la semence.

Le résultat est probant. Grâce à son invention, Jean Tétreault sème 30 lb/ha de semences de ray-grass au lieu de 62 lb/ha, soit la moitié moins pour une couverture tout aussi dense. C’est la deuxième année que l’on sert de la picoteuse modifiée à la ferme. Et ce n’est sûrement pas la dernière.

 

 

 

 

à propos de l'auteur

Journaliste, photographe et agroéconomiste

Nicolas Mesly

Nicolas Mesly est agroéconomiste, journaliste et photographe spécialisé dans les enjeux agroalimentaires. Il couvre les grandes cultures pour Le Bulletin des agriculteurs.

Commentaires