Baccalauréat appliqué en biotechnologie en Ontario

Ottawa (Ontario), 6 janvier 2003 – Le premier baccalauréat appliqué en biotechnologie de l’Ontario sera offert par La Cité collégiale en septembre prochain. Cette nouvelle rendue publique par la ministre de la Formation, des
Collèges et des Universités, Mme Dianne Cunningham, le 29 novembre dernier, a
été accueillie avec grande joie par la communauté collégiale.

« Cette annonce signifie beaucoup pour La Cité collégiale. Elle veut dire
entre autres un accès encore plus grand à de la formation de haute qualité

pour préparer les étudiantes et les étudiants à des emplois hautement
spécialisés, une reconnaissance de la part du gouvernement ontarien de la
qualité de nos programmes de formation et un apprentissage encore plus
pertinent calqué sur les besoins réels du domaine scientifique. Plusieurs
personnes ont travaillé d’arrache-pied pour élaborer le premier bac appliqué
de La Cité collégiale et pour rédiger la demande afin que celle-ci soit
retenue parmi les nombreuses autres propositions envoyées par les collèges de
l’Ontario. Cette nouvelle est excellente, non seulement pour La Cité
collégiale, mais pour le domaine scientifique, et surtout, pour le
développement et l’épanouissement de la main-d’oeuvre francophone », de dire la
présidente de La Cité collégiale, Mme Andrée Lortie.

D’une durée de 4 ans, le programme de Baccalauréat appliquée en

Biotechnologie formera de futurs diplômés possédant des connaissances
théoriques et pratiques approfondies reliées au domaine de la biotechnologie.
Ce programme traitera de biologie moléculaire et cellulaire,
d’instrumentation, de bioprocédés et de bioinformatique. Il préparera
également les étudiantes et les étudiants aux exigences du marché du travail.
Ils seront prêts à oeuvrer dans toutes les sphères de la biotechnologie et
seront initiés aux impacts de la biotechnologie sur la société. Les diplômés
seront en mesure de travailler dans des domaines variés comme la
biopharmaceutique, l’agroalimentaire, l’environnement, la commercialisation et
la réglementation. Ils expérimenteront un niveau inégalé de
pluridisciplinarité dans leur formation et seront aptes à contribuer de façon
active au développement de l’industrie des biotechnologies en plein essor. Les
étudiants posséderont aussi bien des compétences techniques que des
connaissances intellectuelles qui feront d’eux de réels leaders et
innovateurs.

En plus de l’enseignement théorique et de l’enseignement pratique, les
étudiants auront deux stages coopératifs d’une durée de 15 semaines à
effectuer durant leur deuxième et troisième années, ainsi qu’un projet de
recherche à la fin de la quatrième année.

Quatre laboratoires spécialisés en biotechnologie et culture des tissus,
en microbiologie, en instrumentation et en chimie permettront la tenue
d’expérimentation nécessaire au développement de l’analyse et de la pensée
critique. Plusieurs des instruments sont reliés à des ordinateurs avec
logiciels spécialisés adaptés à l’appareil. Ces instruments sophistiqués
offriront de l’expérience pratique fort appréciée dans les milieux de stage
ainsi que sur le marché du travail. « Le Collège a investi plus de trois
millions de dollars au cours des dernières années afin de se préparer à
l’offre de programme », de préciser le vice-président à l’Enseignement,
M. Claude Bergeron.

La Cité collégiale offre le diplôme en biotechnologie depuis 1994. La
création d’un baccalauréat appliqué vise à répondre à un marché de l’emploi
plus exigeant et à offrir des perspectives de promotion plus grandes pour ses
diplômés.

Quatre-vingts étudiants sont actuellement inscrits au programme de
Biotechnologie. En 2001, le taux de placement des étudiants était de l’ordre
de 91 %.

Quatre cents étudiantes et étudiants sont inscrits à un des huit
programmes d’études du secteur Sciences de la santé.

La Cité collégiale offre 70 programmes d’études postsecondaires, dont
plusieurs sont uniques et exclusifs au Collège.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

La Cité collégiale

http://www.lacitec.on.ca/




Commentaires