Engrais prometteur pour les maraîchers

La vague des produits « bio » déferle partout dans le monde et les producteurs maraîchers du pays ne veulent surtout pas manquer le bateau. Le Centre de recherche et de développement en horticulture d’AAC, en partenariat avec la compagnie Agrior, effectuent présentement des travaux de recherche afin de concocter un tout nouvel engrais organique composé de fumier de bovins et de volailles et de lisier de porcs et de poules. Non seulement le produit permet-il de réaliser des économies d’argent pour les producteurs maraîchers, mais il comporte aussi un avantage écologique indéniable. Les premiers résultats obtenus l’été dernier dans des champs de brocolis sont forts prometteurs, puisque pour une tonne d’engrais organique par hectare, l’utilisation d’engrais minéraux a été réduite de façon significative. De plus, les excédants de fumier de certaines régions pourront être transformés en engrais organique et utilisés dans d’autres régions qui en ont besoin.

Source : La puce à l’oreille, septembre 2001

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Centre de Recherche et de Développement en Horticulture de Saint-Jean-sur-Richelieu

http://res2.agr.ca/stjean/crdh.htm




Commentaires