Les producteurs de porcs à l’assaut du marché boursier

La Fédération des producteurs de porcs du Québec a développé un service qui permettra aux producteurs de porcs de se prévaloir des avantages potentiels du marché boursier sans être obligés d’en maîtriser toutes les subtilités.

Ce service devrait être en opération à compter du 15 mai prochain. Quelque 70 producteurs de la région ont jusqu’à maintenant manifesté leur intérêt à l’égard de ce service.

Essentiellement, le marché boursier s’avère un outil qui permet aux producteurs d’anticiper et de garantir le revenu qu’ils obtiendront lors de la vente de leur production, et ce, plusieurs semaines avant que la vente n’ait lieu. Il n’est cependant pas facilement accessible à tous les producteurs.

Profitant du service développé par la Fédération, le producteur n’a pas à transiger directement sur le marché à terme de Chicago. C’est le service de la Fédération qui le fait pour lui, servant ainsi d’intermédiaire. La Fédération convertit les prix du marché à terme en dollars canadiens aux 100 kilos et propose ceux-ci au producteur sous forme de contrats à livraison différée. Le producteur-entrepreneur n’a pas besoin de compte de courtage, pas plus qu’il n’a à s’occuper des appels de marge.

Même après avoir obtenu l’information sur le fonctionnement du service et signé une entente avec la Fédération des producteurs de porcs, il est primordial pour l’entrepreneur d’être bien au fait de ses coûts de production afin d’évaluer l’intérêt des prix offerts par les contrats à livraison différée, de surveiller régulièrement les prix de ces contrats ainsi que les informations sur le marché du porc.

Ce nouvel outil collectif se veut complémentaire à l’Encan électronique et au programme d’assurance-stabilisation déjà existants. Ces mécanismes économiques s’harmonisent aisément et offrent aux producteurs des aides précieuses dans leur démarche d’autonomie de gestion.

Rappelons que la région de la Beauce compte 550 entreprises porcines et génère au total environ 170 millions $ de ventes à la ferme.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Le Porc du Québec

http://www.leporcduquebec.qc.ca/




Commentaires