Prendre la température de ses vaches fraîches : une bonne habitude à développer

Les producteurs laitiers ont grand intérêt à prendre la température quotidienne de leurs vaches pendant les dix jours qui suivent le vêlage. Selon la compagnie Pharmacia & Upjohn, qui lançait récemment le Programme des vaches fraîches au Québec, la prise quotidienne de la température est une méthode proactive et préventive qui permet de déceler une baisse de la consommation alimentaire et les problèmes de santé potentiels chez les vaches fraîchement vêlées.

Une vache qui diminue sa consommation alimentaire ne peut atteindre son pic de lactation et devient plus susceptible à d’autres problèmes provenant du vêlage. De plus, il est maintenant bien démontré que tous ces problèmes ont une relation négative directe sur la capacité de la vache à redevenir gestante. La stratégie à adopter consiste donc à maximiser la consommation des vaches fiévreuses.

Concrètement, des études menées par Pharmacia & Upjohn dans différents troupeaux laitiers ont permis de constater que cette pratique permettait d’obtenir un pic de production plus élevé ainsi qu’un plus grand nombre de pics de production et donc, plus de lait à vie par vache. Par ailleurs, cette méthode contribuerait à diminuer le nombre moyen de jours ouverts de ces troupeaux.

Le Programme des vaches fraîches fait partie intégrante d’un programme global de santé et de bien-être pour la vache laitière appelé le Programme des 100 jours. Ce programme couvre les 100 jours qui sont les plus critiques en production laitière, soit de la transition avant le vêlage jusqu’à la conception d’un nouveau veau.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Pharmacia & Upjohn Santé animale

http://www.pnuanimalhealth.ca/




Commentaires