Service-conseil en agriculture en Estrie

Sherbrooke (Québec), 7 décembre 2001 – Les entreprises agricoles de l’Estrie peuvent maintenant compter sur un nouveau service-conseil offert par la Compagnie des travailleurs agricoles (CTA). En effet, les producteurs agricoles peuvent dorénavant faire appel à l’organisme afin de bénéficier de services professionnels en gestion des ressources humaines.

Ce projet innovateur et unique au Québec a reçu une recommandation enthousiaste de la part du comité MAPAQ-UPA en Estrie, ce qui lui a permis d’obtenir un appui financier de la Direction régionale de l’Estrie, du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ). Cette aide financière de 10 000 $ a été accordée dans le cadre du Programme d’appui au développement de l’agriculture et de l’agroalimentaire.

La Compagnie des travailleurs agricoles (CTA) est un organisme à but non lucratif qui offre, depuis 1994, un service d’aide à l’emploi aux travailleurs agricoles et de location de main-d’œuvre pour répondre aux besoins occasionnels, saisonniers et permanents des producteurs agricoles.

Ce nouveau projet de la CTA permettra désormais aux entreprises de rencontrer des professionnels qui pourront les assister et les conseiller dans toutes les étapes de la gestion de leurs ressources humaines, que ce soit l’évaluation de leurs besoins, l’entrevue, l’embauche, la résolution de conflits, etc.

Rappelons que le comité MAPAQ-UPA Estrie a vu le jour en 1999, à la suite d’une entente de partenariat entre le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et la Fédération de l’UPA. Ses objectifs sont de développer de nouveaux services-conseils en agriculture et de favoriser le partenariat et le réseautage avec les organismes du milieu.

Cette initiative de la part de la CTA s’inscrit donc très bien dans ces objectifs et permettra aux entreprises de faire face aux défis actuels et futurs du marché, tout en favorisant le développement et la croissance du secteur agricole de la région.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/




Commentaires