Vaccins respiratoires pour les porcs

Whitby (Ontario), 24 janvier 2003 – Grâce à trois nouveaux vaccins d’Intervet offerts aux producteurs porcins canadiens, il existe maintenant une protection efficace contre les maladies respiratoires porcines qui freinent la productivité.

Le trio composé des nouveaux vaccins (Myco Silencer® ONCE, Myco Silencer®MEH et End–FLUence 2®) contient un nouvel adjuvant breveté unique quistimule une immunité maximale tout en assurant une réactivité minimale.

« Tout producteur porcin sait pertinemment que les maladies respiratoiresaffectent la productivité, la performance et la rentabilité », affirme le DrJorgen Jorgensen, directeur général d’Intervet Canada ltée. « Nos troisnouveaux vaccins procurent une protection inégalée grâce à notre adjuvantbreveté unique à base de vitamine E, Diluvac Forte®. À toutes finspratiques, aucun des trois vaccins ne cause de réaction chez l’animal. Tousprocurent une protection maximale tout en minimisant l’irritation au pointd’injection et en offrant la meilleure innocuité qui soit. »

Myco Silencer ONCE offre, en une seule dose, une protection contreMycoplasma hyopneumoniae, l’un des principaux agents pathogènesrespiratoires porcins. ONCE constitue le seul vaccin contre les mycoplasmesayant été spécifiquement conçu pour être administré une seule fois. La doseunique de 2 mL, administrée dès l’âge de 3 semaines ou plus, fournit jusqu’à6 mois de protection, causant ainsi moins de stress aux animaux et requérantmoins de main–d’oeuvre.

Myco Silencer MEH est un vaccin trois–dans–un unique qui fournit uneprotection à large spectre contre les maladies associées à Mycoplasmahyopneumoniae, à Erysipelothrix rhusiopathiae et à Haemophilus parasuis. Ladose de 2 mL, administrée à deux semaines d’intervalle à partir de l’âge de3 semaines, permet d’économiser sur la main–d’oeuvre et les coûts grâce à saformule trois–dans–un. Myco Silencer MEH est également avantageux comptetenu qu’il ne nécessite qu’une courte période de retrait de 21 jours.

End–FLUence 2 constitue, quant à lui, le seul vaccin contre la grippeporcine qui fournit une protection contre les sous–types H1N1 et H3N2, ayantréduit de façon significative les lésions pulmonaires lors d’infectionsexpérimentales américaines. Administré en doses de 2 mL à trois semainesd’intervalle, End–FLUence 2 s’avère sécuritaire et efficace pour les porcsâgés de 3 semaines et plus.

« Un troupeau en santé est un troupeau rentable. Et ces trois vaccinsconstituent une nouvelle option fantastique pour réduire le plus possibleles pertes dues aux maladies respiratoires », mentionne le Dr Jorgensen. «Grâce à notre adjuvant unique qui intensifie la réponse immunitaire, ilsoffrent, tous les trois, protection et commodité… ainsi qu’une rentabilitéaccrue. »

Intervet, une filiale d’Akzo Nobel, constitue l’un des chefs de filemondiaux des entreprises en santé animale; elle se situe actuellement au 3erang à l’échelle mondiale. L’entreprise se consacre à la recherche et audéveloppement, ainsi qu’à la production et à la commercialisation deproduits de santé animale innovateurs et de qualité supérieure. Sa gamme deproduits comprend des vaccins destinés aux petits et aux grands animaux, desproduits destinés aux domaines aviaires et piscicoles, des antiparasitaires,des antiseptiques, des produits de fertilité et de diagnostic, dessuppléments alimentaires et des produits améliorant la productivité.Intervet emploie environ 5000 personnes partout dans le monde et possède unréseau mondial de distribution à travers ses filiales situées dans 55 pays.Pour l’année 2001, les chiffres des ventes internationales totalisent 1,1milliard EURO (1,6 milliard $ CA). Akzo Nobel, dont le siège social se situeaux Pays–Bas, dessert ses clients à travers le monde grâce à ses produits desanté, ses enduits et ses produits chimiques. Les ventes totales en 2001atteignent 14 milliards EUR (21 milliards $ CA). En ce moment, l’entrepriseemploie 68 000 personnes dans 75 pays.

Commentaires