Accréditation de la Faculté de médecine vétérinaire auprès de l’AVMA

Québec (Québec), 7 mars 2001 – Profitant de la tenue de la Conférence intergouvernementale des ministres de l’Agriculture aujourd’hui à Québec, le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, monsieur Rémy Trudel, a indiqué qu’il avait l’intention d’aborder avec son homologue fédéral, monsieur Lyle Vanclief, la problématique du maintien de l’accréditation de la Faculté de médecine vétérinaire de Saint-Hyacinthe auprès de l’American Veterinary Medical Association (AVMA). Cette accréditation est essentielle à la reconnaissance du titre professionnel des médecins vétérinaires formés par la Faculté ainsi qu’à l’obtention de leur droit de pratique au Québec. Rappelons que la Faculté de médecine vétérinaire de Saint-Hyacinthe est la seule qui forme des médecins vétérinaires en français en Amérique du Nord.

On se rappellera qu’au Discours sur le budget de l’an dernier, le gouvernement du Québec avait annoncé l’octroi de 41,1 millions de dollars afin de permettre à la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal de se conformer aux exigences de l’AVMA. Un montant de 23,9 millions de dollars servira à l’agrandissement et à la rénovation de l’établissement de même qu’à l’achat d’équipement de pointe. À cette somme s’ajoutent 17,2 millions de dollars pour l’amélioration des programmes de formation et le soutien aux activités de recherche. « Ces investissements visent la mise à niveau des infrastructures d’enseignement de la Faculté et contribueront au maintien de son accréditation auprès de l’AVMA », a signalé monsieur Trudel.

« Au-delà de son mandat d’enseignement en santé animale, la Faculté joue un rôle déterminant en matière de santé publique. Les récents événements en Grande-Bretagne et ailleurs en Europe démontrent à quel point la médecine vétérinaire joue un rôle majeur dans la production et le processus d’inspection des aliments d’origine animale », a affirmé monsieur Trudel.

Ainsi, le ministre entend rappeler à son homologue fédéral la nécessité d’une participation financière équitable du gouvernement fédéral dans ce dossier. « J’ai traité de cette question avec monsieur Vanclief il y a déjà quelques mois et j’espère que nous serons en mesure de régler rapidement cet important dossier », à précisé le ministre.

Dans ce contexte, monsieur Trudel a indiqué que « le gouvernement du Québec est disposé à participer à la négociation d’une entente avec le gouvernement fédéral en vue d’assurer un financement adéquat à l’égard des activités plus spécifiques de recherche et de services aux éleveurs liées à la problématique d’accréditation de la Faculté de médecine vétérinaire de Saint-Hyacinthe ».

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

American Veterinary Medical Association (AVMA)

http://www.avma.org/

Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal

http://www.medvet.umontreal.ca/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires