Aide financière pour s’attaquer à l’usage de pesticides

Québec (Québec), le 10 mars 2000 – Le secteur canadien de l’horticulture a reçu tout un coup de main aujourd’hui grâce à une somme de 1,2 million de dollars du Fonds canadien d’adaptation et de développement rural (FCADR). Ces fonds, répartis sur trois ans, permettront à l’industrie de s’attaquer à l’usage de pesticides.







Le gouvernement consultera l’industrie avant de décider à quels projets et activités en particulier il affectera la somme de 1,2 million de dollars.


C’est à l’occasion de l’assemblée annuelle du Conseil canadien de l’horticulture, tenue à Québec, que le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, en a fait l’annonce. Le Ministre a également assuré les producteurs que l’accès aux outils de gestion des pesticides demeurait une priorité.

« Grâce à cet engagement, il y aura plus de certitude quant à l’appui qui sera accordé pour la réalisation d’activités importantes dans les années à venir, a déclaré M. Vanclief. À titre d’exemple, les groupes d’agriculteurs, y compris ceux du secteur horticole, continueront de disposer d’une aide financière pour la recherche scientifique visant à leur offrir plus de pesticides à usage limité. »

M. Vanclief a ajouté que cet octroi aidera également le secteur horticole et les autres secteurs à assurer le suivi du dossier des pesticides ainsi que tous les autres dossiers pertinents, en accordant la priorité aux besoins de l’industrie et en travaillant en collaboration avec les États-Unis sur des questions d’intérêts communs.

On appelle pesticides à usage limité les pesticides pour lesquels le marché est relativement restreint. Ces produits sont particulièrement importants pour le secteur horticole.

Le gouvernement consultera à nouveau l’industrie avant de décider à quels projets et activités en particulier il affectera la somme de 1,2 million de dollars.

Le FCADR, une initiative de 60 millions de dollars par année, est l’un des principaux volets de la stratégie du gouvernement du Canada visant à aider le secteur agricole et agroalimentaire à se tailler une place sur les marchés internationaux, en constante évolution. Le FCADR couvre principalement six domaines prioritaires, soit la recherche et l’innovation; les ressources humaines; la durabilité environnementale; la sécurité et la qualité des aliments; la commercialisation et le développement rural.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires