Améliorer la santé de la glande mammaire: 2e partie

Quelles sont les meilleures mesures pour améliorer la santé de la glande mammaire? L’équipe du chercheur Simon Dufour du Réseau canadien de la recherche sur la mammite bovine s’y est attardé.

Dans les troupeaux ayant un comptage de cellules somatiques (CCS) de plus de 200 000, les infections contagieuses telles les infections à Staphylococcus aureus sont, le plus souvent, responsables d’une part importante du CCS du réservoir de lait. Pour réussir à abaisser le CCS, il faut donc réussir à diminuer la présence d’infections liées à cette bactérie. Les chercheurs ont identifié trois pratiques qui ont le plus de potentiel à ce niveau.

1. Porter des gants

Les infections à S. aureus sont le plus souvent transmises durant la traite. Porter des gants durant la traite permettait de prévenir près de la moitié des nouvelles infections à S. aureus.

2. Intégrité du bout des trayons

La bonne intégrité du bout du trayon, la principale barrière empêchant les infections, peut prévenir beaucoup d’infections à S. aureus. La surtraite peut entraîner une détérioration rapide du bout du trayon. En voici les causes:
– stimulation absente ou inefficace du trayon;
– délai insuffisant (moins de 60 secondes) entre la stimulation du trayon et la pose de l’unité de traite;
– retraits automatiques mal ajustés.

3. Désinfection pré-traite

La désinfection pré-traite des trayons pourrait prévenir jusqu’à 40% des infections à S. aureus.

Les chercheurs ont remarqué que la motivation envers la prévention de la mammite y est pour beaucoup dans l’incidence de nouvelles infections. Ainsi, les producteurs qui disent ne pas en faire suffisamment à ce niveau, ont un risque de nouvelle infection à S. aureus deux fois plus faible.

Dans le dernier article, découvrez les mesures pour améliorer la santé de la glande mammaire dans les troupeaux ayant un bas CCS.

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires