André Boisclair s’engage à tout mettre en oeuvre pour soutenir les agriculteurs québécois

Longueuil (Québec), 19 mars 2007 – Lors d’une rencontre avec lesmembres du conseil général de l’UPA, le chef du Parti Québécois, AndréBoisclair, accompagné par Marie Bouillé, candidate de la circonscriptiond’Iberville, et Yvan Loubier, candidat de la circonscription deChutes-de-la-Chaudière, s’est engagé à tout mettre en oeuvre pour soutenir lesproducteurs agricoles s’il est porté au pouvoir le 26 mars prochain.

« L’agriculture joue un rôle de premier plan dans le développement duQuébec. Pour soutenir les producteurs agricoles qui doivent relever des défisde plus en plus importants tels que la concurrence internationale, la baissede la valeur du dollar, la croissance de l’endettement et la baisse de revenu,la relève agricole et la détresse psychologique que plusieurs vivent, ungouvernement du Parti Québécois s’engage à rechercher avec eux des solutionsdurables », a déclaré André Boisclair.

Alors que le gouvernement Charest en a trop peu fait pour l’agriculturequébécoise, le Parti Québécois veut apporter une aide tangible aux producteursagricoles afin de leur permettre d’augmenter leurs revenus et de diminuer leurendettement. A cet effet, la Feuille de route du Parti Québécois prévoit des investissements supplémentaires en agriculture de 75 millions $ par année, à terme. Au total, sur un mandat de 5 ans, le Parti Québécois investira 225 millions $ d’argent neuf.

Maintenir la gestion de l’offre
Le chef du Parti Québécois a rappelé son engagement formel à défendre lesystème de gestion de l’offre. « Défendre la gestion de l’offre, c’est défendrele modèle agricole québécois. Il est unique au monde et l’Etat doit en êtregarant. Il offre des bénéfices économiques importants aux producteurs,notamment en leur permettant de réaliser une gestion plus saine de leurproduction », a précisé André Boisclair.

Le Parti Québécois s’engage également à abolir la taxe sur le capitalpour les entreprises agricoles, appuyer les fermes familiales et soutenir lamise en marché des produits d’appellation réservée et des produits de niche.

En ce qui concerne la réduction de l’aide fédérale aux agriculteursquébécois, le Parti Québécois s’engage à tout mettre en oeuvre pour qu’ilsobtiennent leur juste part des programmes d’aide canadiens. Pour le PartiQuébécois, il est inadmissible que le Québec n’ait reçu que 6,8 % desprogrammes d’aide fédéraux en 2006. Il s’agit d’une autre démonstration del’échec du fédéralisme. A cet effet, le Parti Québécois est le seul partipolitique à avoir une position claire par rapport au fédéral qui permettra auxagriculteurs québécois de ne plus faire les frais d’un système inéquitable.

Accompagner les agriculteurs dans leur virage vert
Le chef du Parti Québécois a finalement présenté sa vision de l’avenir del’agriculture québécoise, affirmant que l’Etat doit accompagner et soutenirles producteurs dans l’amélioration de leurs pratiques environnementales.

« Un gouvernement du Parti Québécois propose ainsi 40 millions $ poursoutenir l’investissement dans le secteur agricole et agroalimentaire.Surtout, nous voulons accompagner les agriculteurs vers des pratiquesdurables, toujours plus profitables et respectueuses de l’environnement. Nouscroyons également que la réglementation environnementale existante doit êtreplus flexible et tenir compte de la diversité des exploitations et des milieuxagricoles », a expliqué André Boisclair.

L’Union des producteurs agricoles est également préoccupée par l’avenirde l’industrie forestière. A cet effet, le Parti Québécois s’engage à investir10 millions $ supplémentaires par année à terme dans un programmed’intensification de la sylviculture sur les terres privées, pour un total de30 millions $ pendant le mandat.

« Nous voulons répondre à l’appel des producteurs agricoles du Québecavant qu’il ne soit trop tard », a conclu André Boisclair.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Parti québécois
http://partiquebecois.org/

Union des producteurs agricoles (UPA)
http://www.upa.qc.ca/

Commentaires