Automne bof à l’horizon

Après le printemps et l’été pluvieux pour une bonne partie du Québec, un répit ou du moins plus de chaleur auraient été les bienvenus. Il semble qu’il faudra se contenter d’un peu de tout ça ou de rien du tout, selon les prévisions consultées.

L’arrivée de septembre signifie en effet le dévoilement des prévisions météo pour l’automne, soit septembre, octobre et novembre. Pour une rare fois, il ne semble pas y avoir de consensus pour l’Est du Canada et le Québec.

Du côté d’Environnement Canada, la température ainsi que les prévisions devraient se situer dans les moyennes. Les écarts de température se situeront plutôt à l’extrême ouest du continent ainsi que dans le centre du pays, au Manitoba. Pour ce qui est de la température, il est quasi assuré en fait que le Québec ne connaîtra pas de poussée anormale de chaleur. Les précipitations favoriseront l’extrême nord-est du pays. Le modèle est cependant moins clair puisque les probabilités semblent pencher autant vers plus ou moins de pluie cet automne pour l’Est.

Le blogue d’Accuweather pour le Canada offre une autre perspective avec cette fois des températures plus élevées que la moyenne, mais avec aussi plus de pluie que normale pour la saison. Ce sera vrai pour septembre jusqu’au début octobre. Un phénomène météo La Nina qualifié de faible à neutre serait en place et le site de prévisions météo se fie aux années antérieures semblables pour fixer ses modèles. Fait à noter, le temps plus chaud devrait s’accompagner d’écarts de température moins grands entre le jour et la nuit, ce qui pourrait donner un coup de pouce aux cultures au Québec qui affichent un retard de croissance variant de quelques jours à deux semaines.

Prévision pour l’automne pour le Canada
Source: Accuweather

Il faudra peut-être attendre les prévisions de Météo média pour être fixé pour l’automne. La station doit livrer ses attentes la semaine prochaine. Les météorologues ont toutefois déjà avisé que l’ouragan Irma, qui frappe présentement les Caraïbes, devrait se traduire par des précipitations pour la semaine prochaine, une fois la tempête réduite en dépression tropicale. Mais en attendant, le Québec pourra bénéficier d’une poussée de chaleur bienvenue avant la pluie.

à propos de l'auteur

Commentaires