Un meilleur bilan routier en 2018

Moins d'accidents l'an dernier mais toujours autant de décès

Bonne nouvelle du côté de la route; le portrait d’ensemble du bilan routier au Québec s’est amélioré l’an dernier, une tendance qui s’est reflétée pour la catégorie des véhicules agricoles.

Les véhicules agricoles comprennent les tracteurs de ferme, les véhicules de ferme ainsi que les remorques de ferme, indique la Société d’assurance-automobile du Québec (SAAQ).

L’organisme gouvernemental a recensé 653 accidents en total en 2018. Ce nombre était de 707 en 2017, soit une baisse de 8% des accidents. Le nombre de blessés graves est passé de 29 en 2017 à 21 l’an dernier tandis que les blessés légers ont baissé en un an de 157 à 131 en 2018. La SAAQ rapporte de plus 514 dégâts matériels en 2017 contre 494 l’année dernière.

Le nombre de décès est toutefois resté le même à sept personnes. Les décès ont eu lieu en Chaudières-Appalaches (2), Laurentides (1), Montérégie (3) et Saguenay-Lac-Saint-Jean (1). Le plus grands nombre d’accidents ont d’ailleurs eu lieu en Montérégie (39), Chaudières-Appalaches (26) et Centre-du-Québec (26).

Parmi les 653 accidents répertoriés en 2018, 507 d’entre eux impliquaient une collision. Les véhicules routiers étaient largement inclus à 459 accidents, avec 3 morts,  14 blessés graves, 99 blessés légers et 343 considérés dégâts matériels.

Les autres accidents mortels ne sont pas toutefois tous reliés à une collision. La SAAQ recense un décès par capotage, et trois par renversement. Les renversements ont d’ailleurs causés quatre blessés en 2018.

Portrait général

Le nombre d’accidentés au Québec en 2018, tous groupes d’âge confondus, a diminué de 1723, soit 3 décès, 68 blessés graves et 1652 blessés légers.

La diminution a été qualifiée de « remarquable » selon la SAAQ, puisque entre 2017 et 2018, on a enregistré une hausse d’environ 1 % du nombre de véhicules en circulation et du nombre de permis, ce qui accroît le risque d’accident.

Certaines catégories ont toutefois affiché une hausse. Chez les personnes âgées, l’augmentation est presque 21 % du nombre de décès et de 47 % du nombre de blessés graves.

Le bilan routier s’améliore chez les jeunes avec 27 décès de moins en 2018, soit 50 décès en tout en 2018. Il s’agit d’une amélioration de presque 22 % par rapport à la moyenne de 2013 à 2017. Autre bonne nouvelle de ce côté, le nombre de blessés graves chez les jeunes est aussi en baisse.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires