Bonne nouvelle pour les producteurs laitiers canadiens

Ottawa (Ontario), 7 février 2007 – La Fédération canadienne de l’agriculture (FCA) applaudit à l’annonce faite aujourd’hui par le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Chuck Strahl, que son gouvernement entreprendra des négociations en vertu de l’article 28 de l’Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT) pour limiter l’importation de concentrés de protéine laitière. La décision a été annoncée lors de l’assemblée annuelle des Producteurs laitiers du Canada au Château Laurier à Ottawa.

« Il s’agit d’une très bonne nouvelle pour les producteurs laitiers au Canada », a déclaré M. Bob Friesen, le président de la FCA. « Qui plus est, cela montre que le gouvernement au pouvoir continue d’être résolu à prendre des mesures qui appuient nos outils vitaux de commercialisation comme la gestion de l’offre. »

Les producteurs canadiens s’inquiètent beaucoup de l’utilisation croissante de concentrés de protéine laitière importés qui peuvent remplacer le lait produit au Canada dans des produits laitiers comme le fromage. Les concentrés de protéine laitière ne sont pas visés par les tarifs qui permettent à l’industrie laitière de maintenir les importations à des niveaux prévisibles et qui forment l’un des trois piliers du système de gestion de l’offre. Une importation non contrôlée de ces concentrés saperait ce pilier et nuirait au bon fonctionnement de la gestion de l’offre dans le secteur des produits laitiers.

En invoquant l’article 28, le gouvernement peut renégocier les tarifs du Canada à l’OMC et établir des contingents tarifaires pour contrôler les importations de protéine laitière. L’application de l’article 28 est tout à fait conforme aux droits et obligations du Canada en vertu des règlements actuels de l’OMC.

La FCA accueille également favorablement l’annonce du Ministre que l’ACIA entreprendra un processus réglementaire concernant les normes de composition du fromage, en se fondant sur les recommandations du modérateur du Groupe de travail sur l’industrie laitière.

« Tout comme l’annonce le mois dernier concernant la requête transmise aux États‑Unis en vue de la tenue de négociations à propos des subventions versées aux producteurs de maïs, cette annonce montre que le gouvernement fédéral fait preuve de leadership et prend une autre importante mesure pour défendre les intérêts des agriculteurs canadiens », a déclaré M. Friesen.

Fondée en 1935 afin de donner une seule voix unifiée aux agriculteurs canadiens, la Fédération canadienne de l’agriculture (FCA) est le plus important organisme agricole au pays. On trouve, parmi ses membres, des organismes agricoles provinciaux et des groupements nationaux et interprovinciaux de producteurs spécialisés. Par l’entremise de ses membres, la Fédération représente plus de 200 000 agriculteurs canadiens et familles canadiennes d’agriculteurs, d’un océan à l’autre.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Fédération Canadienne de l’agriculture
http://www.cfa-fca.ca/

Commentaires