Budget 2006 : 4 priorités d’actions renforcées pour l’agriculture et la pêche en France

Paris (France), 29 septembre 2005 – Le projet de loi de finances initiale est présenté, pour sa première année d’application, selon les dispositions de la loi organique relative aux lois de finances (LOLF). Cette réforme budgétaire prévoit une présentation du budget par grande politique publique, apportant plus de lisibilité et de transparence. Elle introduit une culture nouvelle de résultats fondée sur des objectifs et indicateurs de performance.

La contribution du ministère de l’Agriculture et de la Pêche à l’action de l’Etat s’inscrit dans une mission spécifique (« Agriculture, pêche et affaires rurales ») et 3 missions interministérielles (« Enseignement scolaire », « Recherche et enseignement supérieur », « Sécurité sanitaire »). Cette contribution représente 5 011 M?.

Ces moyens budgétaires conforteront les 4 grandes priorités d’action fixées par Dominique Bussereau, Ministre de l’Agriculture et de la Pêche.

– Sécuriser le revenu des agriculteurs par la maîtrise des risques de l’activité agricole en matière d’aléas économiques et climatiques. Les moyens budgétaires 2006 permettent d’apporter une réponse rapide et ciblée aux exploitants les plus en difficulté.

– Stimuler l’initiative et l’innovation grâce à une politique ambitieuse de recherche, de formation et développement.

– Développer l’agriculture en cohérence avec les attentes de la société dans les domaines de l’aménagement du territoire, du respect de l’environnement et de la sécurité alimentaire tout en accompagnant le développement économique de l’agriculture.

– Adapter l’organisation du ministère à la réforme de l’Etat par une volonté de modernisation et de restructuration.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture et dela pêche de la France
http://www.agriculture.gouv.fr

Commentaires