Clare Schlegel reporté à la présidence du Conseil canadien du porc

Ottawa (Ontario), 20 juillet 2007 – M. Clare Schlegel a été reporté, pour un quatrième mandat, à la présidence du Conseil canadien du porc, dans le cadre de l’assemblée générale annuelle de l’association nationale des producteurs de porcs, qui a eu lieu les 5 et 6 juillet derniers.

« Je vous remercie tous pour votre appui et je suis honoré d’accepter de nouveau ce mandat », a-t-il déclaré au conseil d’administration du CCP à la suite de sa nomination unanime à la présidence. « Notre industrie traverse une période difficile et nous devons nous soutenir mutuellement afin de trouver des moyens de relever les défis auxquels fera face notre secteur au cours de l’année à venir. »

Producteur de porcs à New Hamburg, Ontario, Clare Schelgel sera accompagné d’un nouveau conseil exécutif composé de Jurgen Preugschas (Alberta Pork) à la première vice-présidence, de Jean-Guy Vincent (Fédération des producteurs de porcs du Québec) à la deuxième vice-présidence, de Bryan Ferriss (Manitoba Pork Council), de Jerry Gelderman (BC Pork), de Stephen Moffett (Porc NB Pork), de Florian Possberg (Sask Pork) et de Curtiss Littlejohn (Ontario Pork).

La réunion de deux jours fut également l’occasion de discuter des enjeux actuels de l’industrie, notamment, la compétitivité, le commerce international, la salubrité des aliments, le bien-être animal, la santé des animaux ainsi que le système d’identification et de traçabilité des porcs.

Commentant la situation de l’industrie, M. Schlegel a mentionné que l’année qui vient de s’écouler a été particulièrement difficile pour les producteurs de porcs, surtout en raison de la hausse du dollar canadien et de l’augmentation continuelle du coût des intrants, tels que la moulée. Malgré ces obstacles, l’industrie a réussi à maintenir ses marchés d’exportation grâce au travail acharné des producteurs, ceux qui sont sur leur ferme et ceux qui siègent aux conseils d’administration de l’association nationale et des regroupements provinciaux, et qui s’efforcent chaque jour d’améliorer la situation. « La mondialisation, a-t-il ajouté, poursuit son évolution, et au cours de l’année qui vient, nous devrons trouver des moyens pour être plus compétitifs et pour saisir les occasions d’affaires qui s’offrent à nous sur la scène internationale. »

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Conseil canadien du porc (CCP)
http://www.canpork.ca/

Commentaires