Comment mange un porcelet?

Une jeune chercheuse, Marije Oostindjer, a obtenu son doctorat de l’université Wageningen, aux Pays-Bas, en expliquant comment les porcelets apprennent et comment cette connaissance peut faciliter le sevrage.

Lien avec la truie

La présence de la mère influence le comportement du porcelet de plusieurs façons. « Les porcelets qui avaient le droit d’explorer de nouveaux aliments avant le sevrage en présence de la truie étaient moins réticents à explorer de nouveaux aliments en son absence », explique la chercheuse. Le fait de manger et d’interagir avec la mère avait des effets positifs sur l’ingestion alimentaire avant le sevrage et amenait les porcelets à jouer davantage après le sevrage. Les porcelets apprennent par l’observation et la participation à l’alimentation de la truie.

Environnement enrichi

La chercheuse a testé différentes conditions environnementales avant et après le sevrage, tels un plus grand espace, de la paille, des copeaux de bois et autres. « L’enrichissement de l’environnement avant le sevrage affecte positivement la croissance et l’ingestion alimentaire après le sevrage, explique la chercheuse. Enrichir l’environnement après le sevrage améliore la croissance et l’efficacité alimentaire, puis diminue la diarrhée et les comportements liés au stress. »

Saveurs

Les saveurs ajoutées jouent aussi un rôle puisque les porcelets reconnaissent les senteurs et les saveurs intenses, comme les carottes ou l’anis, lorsqu’elles ont été consommées par leur mère durant la gestation ou autour de la période de mise bas. L’effet bénéfique de l’ajout d’une saveur est avant tout lié à la baisse du stress lié au sevrage.

Avec ces trois principes, Marije Oostindjer remarque une baisse de comportements liés au stress, une réduction de diarrhée et une augmentation de la croissance et de l’ingestion alimentaire.

Source : Pig Progress

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires