Communautés rurales : feu vert à internet haute vitesse

Québec (Québec), 9 mars 2009 – La vice-première ministre et ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire, madame Nathalie Normandeau, en présence de madame Paulette Lalande, mairesse de la Municipalité de Plaisance, préfet de la MRC de Papineau et présidente de la Conférence régionale des élus de l’Outaouais, et madame Monique Charbonneau, présidente du Groupe de travail sur les collectivités rurales branchées, a annoncé que le gouvernement du Québec rend disponible une somme de 24 millions de dollars pour étendre la couverture à Internet à haute vitesse (IHV) aux communautés rurales non desservies. Ce financement provient du programme Communautés rurales branchées.

Issu de la Politique nationale de la ruralité 2007-2014, le programmeCommunautés rurales branchées est destiné à aider financièrement les citoyens,les organismes et les entreprises des communautés rurales non desservies parInternet à haute vitesse à obtenir ce service devenu essentiel. «Notregouvernement reconnaît l’importance de soutenir financièrement les projetscollectifs d’accès à Internet à haute vitesse. Nous avons comme objectifd’offrir aux citoyens et aux entreprises des milieux ruraux un service dequalité analogue et à coût comparable au service offert en milieu urbain. Nousvisons, d’ici 2015, une couverture d’au moins 95 % à l’échelle du Québec», aprécisé la ministre Normandeau.

Communautés rurales branchées constitue la suite logique du programmeVillages branchés du Québec qui visait à soutenir les projets des commissionsscolaires, des municipalités et des municipalités régionales de comté (MRC) envue de relier leurs immeubles à des réseaux à large bande passante. Depuis sonlancement, le gouvernement a investi 150 millions de dollars que se sontpartagés 60 commissions scolaires et 800 municipalités afin de brancherquelque 2 100 bâtiments scolaires, plus de 2 050 immeubles municipaux ainsique 550 bibliothèques publiques.

« À l’heure actuelle, 300 000 foyers québécois, soit 10 % de lapopulation, de même que de nombreux organismes et entreprises, n’ont toujourspas accès à Internet à haute vitesse. Dans un souci d’équité, nous avons faitle choix de nous attaquer à la fracture numérique qui existe au Québec. Enaméliorant la couverture à Internet à haute vitesse, nous aurons descommunautés plus attractives et nous favoriserons un meilleur développementéconomique, social et culturel », a poursuivi la ministre Normandeau.

« La MRC de Papineau a rendu Internet à haute vitesse accessible à sapopulation et à ses entreprises au cours de la dernière année. Ceprojet-pilote a été réalisé en partenariat avec la firme Intelligence Papineauet la participation financière des gouvernements du Québec et du Canada. Lescitoyens des 445 résidences et des nombreuses entreprises branchées témoignentquotidiennement leur grande satisfaction à l’égard de ce nouveau service », asouligné le préfet de la MRC de Papineau, madame Paulette Lalande parwebdiffusion.

Le guide d’accompagnement : un outil essentiel
Afin de faciliter les démarches des promoteurs des projets IHV, le Groupede travail sur les collectivités rurales branchées, formé par le gouvernementà l’été 2008, lance aujourd’hui un guide pratique d’accompagnement intituléBrancher les citoyens, les organismes et les entreprises du Québec rural àInternet haute vitesse ainsi qu’un site Web. Ce guide décrit les différentesétapes de la démarche pour démarrer un projet collectif de branchement etexplique comment les promoteurs de sept régions du Québec ont réussi, chacun àleur manière, à brancher leurs communautés à Internet à haute vitesse.

« Lancer un projet collectif de branchement est une démarche exigeante. Ceguide et le site Web devraient à la fois inspirer les chefs de file descollectivités rurales du Québec et les aider à connaître le succès », amentionné la présidente du Groupe de travail, madame Monique Charbonneau.

On peut obtenir plus d’information sur le programme Communautés ruralesbranchées et consulter le Guide de demande d’aide financière sur le site Webdu ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation duterritoire à l’adresse www.mamrot.gouv.qc.ca. Le site du Groupe de travail surles collectivités rurales branchées peut aussi être consulté auwww.ruralitebranchee.org.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère des Ressources Naturelles du Québec
http://www.mrn.gouv.qc.ca/

Commentaires