Création d’un fonds vert pour aider les agriculteurs à protéger l’environnement

Victoria (Colombie-Britannique), 16 mars 2001 – Le gouvernement provincial, de concert avec le gouvernement fédéral et le secteur de l’agriculture de la Colombie-Britannique, a créé un Fonds vert pour l’agriculture et l’environnement, d’un budget de cinq millions de dollars, afin d’aider les producteurs à prendre en charge et à gérer les défis environnementaux.

L’annonce a été faite aujourd’hui, par le député de Vancouver-Quadra, M. Stephen Owen, au nom du ministre fédéral de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, et par le ministre de la Santé de la C.-B., M. Corky Evans, au nom du ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Pêches de la C.-B., M. Ed Conroy.

« Les résidants de la C.-B. veulent que leurs industries respectent l’environnement, et ce nouveau fonds complète d’autres programmes fédéraux et provinciaux dont l’objet est de promouvoir une agriculture et un élevage durables, a déclaré M. Owen. Le gouvernement du Canada est heureux de s’associer à la C.-B. et d’octroyer cette aide financière aux termes de l’entente actuelle sur la gestion des risques en agriculture. »

« Les agriculteurs sont depuis longtemps des gestionnaires conscients de la terre, a affirmé M. Vanclief. Ils dépendent de la terre comme moyen de subsistance alors ils ont tout intérêt à pratiquer, le mieux possible, une saine gestion des terres. Des programmes comme le fonds vert encourage cette saine gestion et le gouvernement du Canada est heureux de les soutenir. »

« Le gouvernement réagit aux préoccupations des agriculteurs et des éleveurs de la C.-B. en mettant en place un programme qui les aidera à équilibrer la viabilité financière de leur secteur et les objectifs environnementaux de la société, a déclaré M. Evans. La Colombie-Britannique est un chef de file dans l’élaboration de programmes économiques verts qui contribueront à faire des agriculteurs de bons gérants des terres respectueux des lois environnementales. »

L’intention de créer un fonds vert a été annoncé en mai 2000 et les fonds ont été réservés dans le budget du ministère de l’Agriculture de la Colombie-Britannique à ce moment-là. Au cours de la dernière année, le gouvernement a consulté les membres du secteur en vue d’élaborer un plan détaillé pour le programme.

« Ces dernières années, nous avons réalisé beaucoup de progrès dans les dossiers environnementaux qui touchent l’agriculture grâce à un comité constituant un partenariat entre le secteur et le gouvernement, a déclaré M. Conroy. Le Fonds vert met à contribution ce travail et apportera plus particulièrement un soutien aux stratégies locales qui contribuent à protéger l’environnement et, dans certains cas, peuvent compenser les dommages que la faune peut causer aux élevages et aux terres agricoles. »

« La priorité de ce gouvernement est de protéger l’environnement tout en soutenant l’agriculture, a déclaré le ministre de l’Environnement, des Terres et des Parcs, M. Ian Waddell. C’est pourquoi des gens de l’industrie et du gouvernement qui travaillent en collaboration à résoudre ces questions. Le Fonds vert est un autre pas dans la bonne direction qui permettra à la Colombie-Britannique de conserver son caractère de province propre et saine où il fait bon travailler et vivre. »

Le financement est rendu possible par l’entente fédérale-provinciale sur la gestion des risques en agriculture. Il est un des volets du nouvel Agri-Food Futures Trust Fund, annoncé aujourd’hui, et doté d’un budget de 13,3 millions de dollars. Au total, cinq millions de dollars sont disponibles au cours du présent exercice, et on s’attend à ce que le programme reçoive au total 15 millions de dollars en trois ans.

Un comité de gestion du Fonds vert, créé par le Conseil de l’agriculture de la Colombie-Britannique, une organisation représentant tous les principaux groupements de producteurs de la province, sera chargé de la gestion du fonds indépendamment des pouvoirs publics. La B.C. Investment Agriculture Foundation, une association sans but lucratif représentant les producteurs agricoles de la C.-B., sera le fiduciaire du fonds.

« La mise en oeuvre de ce fonds est un pas important dans la reconnaissance des impacts de l’environnement et de la faune, a déclaré le président du Comité de gestion du Fonds vert, M. George Hamilton. Le fonds fournira le soutien nécessaire pour poursuivre les efforts à la ferme d’une manière durable. »

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires