Crise du homard : aide financière de près de 1,5 million de $

Québec (Québec), 9 juin 2009 – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches et du Centre-du-Québec et député de Frontenac, M. Laurent Lessard, annonce, en collaboration avec le député de Gaspé, M. Georges Mamelonet, et le député des Îles-de-la-Madeleine, M. Germain Chevarie, une série de mesures évaluées à près d’un million et demi de dollars afin d’aider les entreprises de pêche au homard du Québec. L’intervention du ministre vise à soutenir ce secteur qui est durement touché, notamment au regard de la baisse marquée des revenus.

Ainsi, les pêcheurs de homard pourront se prévaloir de mesures d’aide transitoires qui seront en vigueur jusqu’au 31 mars 2010. La première mesure comporte une prise en charge par le Ministère des intérêts sur leur prêt. La deuxième propose un allégement du remboursement des prêts pour les pêcheurs profitant d’un financement gouvernemental sous la forme d’une garantie de prêt.

« Bien que le gouvernement fédéral ait annoncé récemment une aide de 10 millions de dollars pour la commercialisation et la promotion du homard, cette initiative aura des effets sur les pêcheurs seulement pour l’année à venir. La ministre des Pêches et des Océans doit prendre ses responsabilités et restructurer cette pêcherie, comme le demandent l’industrie du Québec et les autres pêcheurs de l’Atlantique. Il faut augmenter la taille minimale réglementaire du homard, appuyer la restructuration de l’industrie et permettre aux pêcheurs de bénéficier de l’assurance-emploi. Les autres provinces devraient s’inspirer de l’industrie du Québec pour augmenter la qualité du homard et améliorer la rentabilité de leurs entreprises de pêche. Je vais continuer de suivre de très près la situation des pêcheurs de homard au cours de la saison afin d’assurer un soutien approprié », a précisé M. Lessard.

Par ailleurs, le ministre Lessard poursuivra ses représentations auprès du gouvernement fédéral afin que ce dernier mette en oeuvre des solutions concrètes pour appuyer l’industrie du Québec.

« L’objectif poursuivi est de faire en sorte que les entreprises de pêche qui sont frappées par la crise économique mondiale puissent poursuivre leurs activités, qui représentent une partie essentielle du développement économique des régions maritimes du Québec », ont indiqué le député des Îles-de-la-Madeleine, M. Germain Chevarie, et le député de Gaspé, M. Georges Mamelonet.

« L’Association des pêcheurs propriétaires des Îles-de-la-Madeleine et le Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie estiment qu’Ottawa devra prendre exemple sur le gouvernement du Québec, qui vient à la rescousse de ses pêcheurs victimes d’une crise majeure. La livraison de ce programme d’aide nous permettra de concentrer nos travaux sur un deuxième niveau d’aide aux pêcheurs de homard du Québec », ont déclaré MM. Léonard Poirier et Oneil Cloutier, qui se sont dits encouragés par le soutien du ministre Laurent Lessard

Il est à souligner que la pêche au homard compte 550 entreprises de pêche qui occupent 1 400 personnes et qu’elle contribue de façon importante à la création ou au maintien de 2 000 emplois en usine dans le Québec maritime.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires