Dépister la fonte des semis

Profitant du temps frais et pluvieux des dernières semaines, les champignons pathogènes responsables de la fonte des semis sont à l’oeuvre dans nos champs de maïs. On retrouve des plants infectés dans à peu près tous les champs.

Slide4Agronome et président d’Agrocentre St-Pie, Stéphane Chaume nous invite à dépister dans nos champs dès maintenant. Cette année, la fonte des semis sera responsable d’une partie de la différence entre la population ensemencée et la population réelle constatée à l’automne.

« Lorsque nous marchons nos champs à l’automne, il n’est pas rare de compter une population inférieure de quelques milliers plants à l’hectare à celle ensemencée au départ, dit Stéphane Chaume. Il est très difficile d’établir la cause de ce manque de population lorsqu’on fait les décomptes de population avant la récolte. De là l’importance de faire un bon dépistage printanier pour nous aider à comprendre ce qui se passe dans nos champs. »

Avec le temps frais et pluvieux des derniers jours, les conditions ont été propices à l’établissement de la fonte des semis du maïs. Au Québec, cette maladie est connue sous le nom Pythium.

Infection

Slide3La fonte de semis est attribuable à l’infection de la semence ou du mésocotyl par des champignons pathogènes. Le mésocotyl est la partie du plant sous terre qui sert de lien entre la semence et la base du plant.

Jusqu’au stade six feuilles, le jeune plant dépend encore de la partie endosperme qui est dans le grain de semence pour se nourrir. Le mésocotyl doit rester blanc et ferme jusqu’à six feuilles du maïs.

Le Pythium, le Fusarium et la Rhizoctonie sont les champignons les plus communs observés (quand on envoie des plants au laboratoire de diagnostic à Québec) qui peuvent infecter la semence ou le mésocotyl et provoquer la fonte des semis.

Selon Stéphane Chaume, les éléments qui influencent le plus l’établissement de cette maladie sont : la date de semis, le type de sol, les conditions lors du semis et le travail du sol. « Plus un sol est aéré et bien égoutté, moins cette maladie fera de dommages, même en conditions propices à son établissement. »

Slide5

à propos de l'auteur

Articles récents de André Dumont

Commentaires