Des chercheurs en agroenvironnement font état de leurs recherches

Saint-Hyacinthe (Québec), 15 juin 2001 – De nouvelles pratiques respectueuses de l’environnement commencent à être adoptées par les producteurs agricoles grâce aux travaux de chercheurs québécois.

Des membres de l’Institut de recherche et de développement en agroenvironnement ont fait état de l’avancement de leurs projets de recherche vendredi à Saint-Hyacinthe.

Des études sont ainsi menées pour remplacer la lutte chimique par des moyens biologiques dans les vergers où l’on a recours à une quantité impressionnante d’insecticides et de fongicides.

Les pomiculteurs peuvent ainsi utiliser des pièges ou encore des insectes prédateurs qui se nourrissent d’insectes nuisibles.

Le compostage et le traitement du fumier contribuent aussi à réduire l’impact des différents types de fumier sur la salubrité de l’eau et des produits consommés.

Le recours aux herbicides en agriculture peut par ailleurs être réduit par un sarclage mécanique effectué sur et entre les rangs.

Ces différentes pratiques ne peuvent que profiter aux producteurs qui doivent s’ajuster à la demande croissante des consommateurs en quête de produits biologiques.

Source : Presse Canadienne

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA)

http://www.irda.qc.ca/

Commentaires