Des élèves de l’ITA relèvent le DÉFI-COOP régional

Saint-Hyacinthe (Québec), 18 avril 2001 – Le 11 avril dernier avait lieu, à l’Institut de technologie agroalimentaire (ITA) de Saint-Hyacinthe, la grande finale du DÉFI-COOP régional, un concours que lançaient aux élèves de l’ITA la Coopérative fédérée de Québec et les coopératives régionales participantes.

Les deux équipes participantes étaient composées d’une part d’étudiants de 2e année en Technologie des équipements agricoles (TEA), et d’autre part d’étudiantes de 2e année en Technologie des productions animales (TPA). C’est cette dernière équipe, dont le projet portait sur l’agriculture durable, qui a remporté le premier prix de 500 $. Quant aux membres de l’équipe de TEA, qui présentaient un projet d’automatisation d’une serre à échelle réduite, ils se sont mérités la deuxième place et un chèque de 250 $.

Les grandes lauréates de cette journée, Émilie Roussel, Élise Grimard et Marie-Ève Tremblay ont présenté un projet portant sur l’agriculture durable. Dans leur présentation, elles ont traité des problèmes rencontrés sur nos terres agricoles, telle l’érosion des sols, ainsi que des méthodes pour remédier à ces problèmes, comme les haies brise-vent, le compost et le semi-direct. Mais elles ont également rappelé l’importance de sensibiliser les agriculteurs à cette problématique, en n’oubliant pas de mentionner qu’il s’agit là d’un enjeu important pour le mouvement coopératif agricole.

Le projet de l’équipe ayant reçu le deuxième prix consistait en un système de contrôle complet et opérationnel d’une serre à échelle réduite. Les enjeux étaient de démontrer la place grandissante de l’automatisation en agriculture ainsi que le besoin des coopératives agricoles en technologues qualifiés. La maquette de serre comportait tous les capteurs (sonde de température, capteurs de position, cellule photoélectrique…) et tous les actionneurs (moteurs, ventilateurs, lumières…) requis pour faire fonctionner un système de contrôle d’ambiance thermique. Les membres de l’équipe, en plus d’en expliquer le fonctionnement, ont fait des démonstrations manuelles et automatiques du système.

Pour les élèves, ce défi se veut une expérience académique et personnelle enrichissante. Pour les membres des coopératives agricoles, ce concours est une façon de mieux connaître et de sélectionner une relève talentueuse et dynamique. Et ce défi nous a prouvé encore une fois qu’il s’en trouvait une à l’ITA.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Coopérative Fédérée de Québec

http://www.coopfed.qc.ca/

Institut de technologie agroalimentaire de Saint-Hyacinthe

http://ita.qc.ca

Commentaires