Des nouvelles de Mirabel

Coup de fil à Christian Couvrette, ce producteur de Sainte-Scholastique (Mirabel) qui a réussi une pesée de 17,2 Tm/ha avec un hybride de Croplan en 2012.

Christian Couvrette en octobre 2012. PHOTO : Yvon Thérien
Christian Couvrette en octobre 2012. PHOTO : Yvon Thérien

« Ce n’est pas comme l’an passé, reconnaît-il d’emblée, un brin déçu. On a semé dans de très belles conditions du 3 au 6 mai, puis autour du 14 mai, ça a gelé. Dès qu’il y a un gel, tes rendements baissent de 10 à 20 %. »

Sa meilleure pesée cette année, il l’a réussie avec un hybride NK : 14,6 Tm/ha. Son deuxième meilleur score : 14,3 Tm/ha avec un hybride de Pioneer. Pas mal, pour une zone de 2800 UTM! Mais pour Christian Couvrette, ces résultats n’ont rien de quoi pavoiser, puisque l’an dernier, ce sont les pesées avec les moins bons rendements qui se trouvaient autour des 14 Tm/ha.

Les saisons ne se ressemblent jamais et la météo peut varier autant que les prix, observe Christian Couvrette. L’agriculture est faite ainsi et chaque saison ne peut être une saison de records.

Cette année, il estime que le gel a provoqué un retard de croissance d’une semaine à dix jours, qui n’a jamais pu être rattrapé faute de chaleur pendant l’été. Heureusement, la fin septembre et le début octobre ont été très beaux.

« Le pire ennemi du maïs, c’est une gelée au printemps, dit-il. Cette année, le cumul total des UTM a été bon, mais le gel a faussé les résultats. »

Humidité variable

Christian Couvrette a terminé de récolter son maïs, mais selon ce qu’on lui rapporte sur le terrain, la récolte de maïs sur la rive nord de Montréal ne serait qu’entre 50 et 70 % terminée. Les taux d’humidité varient beaucoup à l’intérieur d’un même champ, même pour la même variété.

Le soya a été « très beau à récolter », avec de bas taux d’humidité, rapporte Christian Couvrette. D’ailleurs, plusieurs producteurs de sa région souhaiteraient en semer plus l’an prochain. Quant au foin, la qualité a été bonne en général.

 

à propos de l'auteur

Articles récents de André Dumont

Commentaires