Des ONG québécoises proposeront des façons d’humaniser la mondialisation à Cancun

Montréal (Québec), 28 août 2003 – Des organisations québécoises etcanadiennes, avec l’appui du groupe Equiterre, proposeront une autre façon deconcevoir et de vivre la mondialisation en marge du Sommet de l’Organisationmondiale du commerce (OMC) qui se tiendra du 10 au 14 septembre prochain àCancun, au Mexique. Ces organisations, de concert avec des partenaires canadiens, américains, européens et mexicains, proposeront aux ministres du commerce international réunis dans la station balnéaire bien connue, l’adoption de mesures favorisant le développement du commerce équitable et de l’agriculture durable, mieux à même d’assurer un revenu décent aux petits producteurs des pays du Sud.

« Les règles actuelles de l’OMC et les pratiques protectionnistes des paysdéveloppés nuisent aux petits producteurs des pays du Sud », affirme IsabelleSaint-Germain, coordonnatrice du programme Commerce équitable chez Equiterre.« L’industrialisation de l’agriculture dans les pays en voie de développementtire les prix vers le bas, épuise les sols et laisse de côté des millionsd’agriculteurs qui ne peuvent plus écouler leurs produits ou en tirer unrevenu décent. Notre objectif est de sensibiliser les ministres à cetteréalité et obtenir d’eux un engagement concret et ferme en faveur du commerceéquitable et de l’agriculture durable ». Une bonne partie des discussions desministres de l’OMC portera sur la litigieuse question agricole. Plusieurs paysen voie de développement demandent en effet un abaissement des barrièresprotectionnistes érigées entre autres par l’Union européenne et les Etats-Unispour soutenir leurs agriculteurs et faciliter l’exportation de leur productionsur les marchés mondiaux. Plusieurs pays du Sud demandent également unmeilleur accès aux marchés des pays développés pour leurs denrées agricoles.

Un événement parallèle sur l’agriculture durable et le commerce équitable
Equiterre, en partenariat avec Comercio Justo, du Mexique, l’Institutefor Agriculture and Trade Policy (Etats-Unis), SECO (Suisse) et OxfamInternational, présenteront leurs demandes au cours d’un important événementparallèle en marge du Sommet de l’OMC, les 10, 11 et 12 septembre prochains.Cet événement, dont ils sont les organisateurs, comprendra trois volets : unefoire commerciale regroupant une centaine de producteurs de produitséquitables, un symposium public et un forum d’orientation pour les acteursimpliquées dans le développement du commerce équitable et l’agriculturedurable dans les Amériques. Rigoberta Menchu, Prix Nobel de la Paix (1992),inaugurera le tout au cours d’une cérémonie d’ouverture, le 9 septembre ensoirée, au cours de laquelle les ministres de l’OMC sont invités, incluant leministre canadien du Commerce international, monsieur Pierre Pettigrew.

L’Agence canadienne pour le développement international (ACDI), lesgouvernements suisse et suédois, de même que des fondations privéesaméricaines sont les principaux commanditaires de l’événement. TransFairCanada, Just Us, Carrefour Tiers-Monde, le Guelf International Research Centeret l’Union des consommateurs font entre autres partie de la délégation de lasociété civile canadienne participant à l’événement. De plus, Equiterrecommandite la participation de quelque 25 producteurs de produits équitablesd’Amérique latine et centrale.

Un marché de plus de 600 millions de dollars
En 2002, les ventes mondiales de produits équitables se sont élevées àplus de 600 millions de dollars, générant des revenus supplémentaires dequelque 45 millions de dollars pour les agriculteurs des pays du Sud. Cemarché est en forte croissance, alors que plus de 43 000 supermarchés àtravers le monde offrent maintenant des produits équitables certifiés tels lecafé, le thé, le cacao, le miel, le sucre, le riz ainsi que plusieurs fruitstropicaux. L’organisation Fair Trade Labelling Organizations International(FLO) a déjà certifié 315 regroupements de producteurs de produits équitables,représentants quelque 900 000 familles dans plus de 40 pays d’Afrique, d’Asieet d’Amérique latine.

Equiterre, organisme voué à la promotion de choix écologiques etsocialement équitables, fait la promotion du commerce équitable depuis près dedix ans. Il a joué un rôle déterminant dans le développement de laconsommation de produits issus du commerce équitable au Québec, notamment lecafé. Aujourd’hui, de nouveaux produits équitables tel le thé, le cacao, lesucre et l’artisanat sont également disponibles au Québec, procurant desrevenus plus justes aux petits producteurs du Sud et améliorant de façonsensible leurs conditions de vie.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Équiterre
http://www.equiterre.qc.ca/

Commentaires