Des producteurs de lait du Québec réclament un référendum sur l’avenir de la production laitière

Québec (Québec), 14 novembre 2006 – Des producteurs laitiers québécois, membres du Rassemblement pour les droits des producteurs de lait (RDPL), demandent à la Fédération des producteurs de lait du Québec (FPLQ) de tenir un vote auprès de chacun des producteurs laitiers portant sur toutes les modifications réglementaires concernant les transactions de quota de lait.

En clair, nous voulons que chaque producteur de lait du Québec puissevoter sur les projets de la FPLQ car ceux-ci auront une influence directe surl’avenir des fermes laitières et de cette production au Canada.

Nous exigeons que les traditions démocratiques syndicales soientrespectées car elles sont les seules qui doivent s’appliquer pour maintenir unclimat de confiance des membres envers leur union. C’est aussi la seule façontransparente de respecter la volonté des producteurs agricoles. C’est enécoutant les besoins et les attentes de la base que la FPLQ assurera lapérennité de la profession.

Dans le passé, deux consultations tenues démocratiquement auprès desproducteurs laitiers avaient fourni à la FPLQ l’orientation à suivre, soit lerejet de modifier le système centralisé de vente de quota de lait etl’obligation de concentrer ses efforts sur l’épineux problème d’importationdes substances laitières. Or, le conseil d’administration de la FPLQ s’acharneà refuser les résultats de ces consultations et à imposer une solution venantde nulle part, sans consultations préalables, donc biaisée et n’offrant pas lapossibilité d’être améliorée par l’ensemble des producteurs laitiers.

Dans cette perspective, nous réitérons à la FPLQ ses responsabilitésenvers ses membres.

Référendum et analyse des impacts
A défaut que la FPLQ organise cette consultation référendaire, nousdemandons à la Régie des marchés agricoles du Québec qu’elle procède à latenue de ce référendum et qu’en plus elle fasse un travail d’analyse desimpacts sociaux, économiques, communautaires, moraux et culturels de toutemodification aux règles entourant les quotas de lait.

Les dispositions de la Loi sur la mise en marché des produits agricoles,alimentaires et de la pêche autorisent la Régie à tenir pareille consultationauprès des producteurs (article 32).

Finalement, nous demandons à M. Yvon Vallières, ministre del’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), de suivrede façon prioritaire le présent dossier étant donné la crise qu’elle provoquedans le secteur.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération des producteurs de lait du Québec
http://www.lait.org

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires