Des veaux heureux dans leur enclos

Des veaux aussi nombreux que le nombre de vêlages, quasiment sans soin vétérinaire, voilà l’objectif de chaque producteur vache veau. À la ferme DM Simard de Sainte-Sophie-de-Lévrard, c’est une réalité, année après année.

Le jeudi 28 janvier dernier, Mario Simard, copropriétaire avec sa conjointe Dany et leur fils Mathieu, nous faisait ce témoignage : « À date, j’ai eu 48 veaux pour 48 vêlages. L’an dernier, sur 58 vêlages, j’ai eu 60 veaux. J’en ai réchappé 58. »

Les 72 vaches de la ferme vêlent à l’intérieur de l’étable, sur le site principal. Trois jours après, une fois que le lien est créé entre la vache et son veau, le couple vache veau est déménagé dans l’un des quatre enclos d’hivernage du site secondaire. L’entreprise a construit cet aménagement il y a quatre ans.

Quel est son secret pour avoir autant de succès en santé? Cette question fait sourire Mario Simard. « Je leur porte beaucoup d’attention, dit-il. Je mets beaucoup de litière, plus que la moyenne des gens. Les animaux sont tout le temps propre. » La vue des photos suivantes en est la preuve. À l’intérieur, il utilise la ripe, alors qu’à l’extérieur, c’est de la paille.

Chaque enclos a son abri à veaux. Les vaches n’y ont pas accès. Lorsque la paille est souillée, une balle de paille neuve est placée à côté et la cabane est déplacée sur la nouvelle paille. La cabane est ainsi déplacée à tous les trois ou quatre jours.

« Nous avons un bel hiver, dit Mario Simard. Nous n’avons pas besoin de souffler pour enlever la neige. Le froid ne dérange pas les animaux, mais la pluie, oui. Ça nécessite plus de litière. »

La ferme DM Simard n’utilise pas de vaccin contre la diarrhée, et il n’y a pas de problème à ce niveau. Seules les vaches sont vaccinées avec le Bovi-Shield.

Le vétérinaire ne visite pas souvent l’entreprise. Jusqu’à ce jour cet hiver, il n’est venu que pour un cas de veau qui se présentait mal, par le siège.

Les photos suivantes sont une courtoisie de Jocelyn Jacob, conseiller Bovi-Expert à la ferme DM Simard. Selon lui, le site de Mario Simard est « le summum », une « Cadillac ». « Le niveau de bien-être comme celui-là ne peut être atteint qu’en site extérieur », dit-il.

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires