Dow AgroSciences obtient la première inscription mondiale d’un vaccin issu de plantes

Indianapolis (États-Unis), 31 janvier 2006 – Dow AgroSciences LLC, filiale en propriété exclusive de The Dow Chemical Company, a annoncé avoir obtenu du Center for Veterinary Biologics du Ministère del’Agriculture américain (USDA), et pour la première fois au monde,l’approbation réglementaire pour un vaccin à base de plantes. Cetteapprobation est une véritable révolution pour l’entreprise elle-même maisaussi pour l’industrie.

« Avec cette annonce retentissante, Dow AgroSciences est en train derévolutionner le domaine de la médecine préventive s’appuyant sur des vaccinsissus de cellules végétales, » a affirmé Butch Mercer, directeur mondial pourla santé animale chez Dow AgroSciences.

Le système Concert(MC) issu de cellules végétales de Dow AgroSciencesreprésente une nouvelle catégorie de vaccins issus de plantes. Pour produiredes vaccins, cette technologie de pointe utilise des cellules végétales plutôtque la plante elle-même et ce, dans un environnement sûr et biomaîtrisé. Grâceà ce système de production biomaîtrisée, toutes les interrogations et tous lesproblèmes liés à la production de vaccins à base de plantes entières et decultures vivrières disparaissent.

« Le fait que nous soyons la première société à inscrire un vaccin issude plantes est la parfaite illustration de l’approche révolutionnaire de DowAgroSciences et de sa volonté d’apporter sur le marché des solutionsnovatrices et uniques, » a ajouté Jerome Peribere, président de DowAgroSciences.

Le système Concert(MC) de production issue de cellules végétales ne sesert que des parties nécessaires de l’agent responsable de la maladie pourstimuler l’immunité et ce, par le biais d’un procédé de fabrication exempt detout composant animal. Selon John Cuffe, directeur du R&D pour la santéanimale chez AgroSciences, « cette approbation illustre bien comment, grâce àla création d’une nouvelle catégorie de vaccins sûrs et efficaces, labiotechnologie fait progresser la science. »

Cette réussite sans précédent a permis à Dow AgroSciences de démontrerque cette nouvelle technologie n’était en rien contradictoire avec leprotocole d’approbation du Center for Veterinary Biologics de l’USDA. DowAgroSciences peut désormais concentrer tous ses efforts à développer denouveaux vaccins, en s’attachant plus particulièrement à la santé animale.Parmi les possibles animaux cibles de ces vaccins, on compte : les chevaux,les animaux de compagnie (chiens et chats), la volaille, les porcs et lebétail. Par ailleurs, il n’est pas exclu que cette nouvelle technologie puisseêtre utilisée pour les maladies humaines.

Cet accomplissement n’aurait pu se faire sans la collaboration efficaceavec des organismes et des institutions de renom, notamment l’Université deWashington, l’Institute for Plant Research Boyce Thompson, Benchmark Biolabs,Inc., et le Biodesign Institute de l’Université d’Etat d’Arizona. En moins decinq ans, Dow AgroSciences a fait progresser la science, a mis en place unétablissement de production et a reçu cette approbation réglementaire.

Dow AgroSciences s’est fixée un programme ambitieux de découvertesscientifiques qui seront à l’origine de nouvelles solutions révolutionnaires.Le système Concert(MC) de production issue de cellules végétales illustre àmerveille la volonté de mettre l’innovation au service de la sécurité et de laprévention.

A propos de Dow AgroSciences LLC
Dow AgroSciences LLC, dont le siège est basé à Indianapolis, Indiana, auxEtats-Unis, est l’un des principaux leaders en matière de produitsbiotechnologiques pour la protection des cultures et la lutte contre lesparasites permettant d’améliorer la qualité et la quantité des productionsagricoles ainsi que la santé et la qualité de vie des populations. DowAgroSciences emploie quelques 5 500 personnes dédiées à son activité dans plusde 50 pays. La société réalise un chiffre d’affaires mondial de près de 3,4milliards de dollars US. Dow AgroSciences est une filiale en propriétéexclusive de The Dow Chemical Company.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Dow Chemical Company
http://www.dow.com/

Commentaires