Encore plus de soya au Canada en 2015

Les terres consacrées au soya cette année au Canada devrait atteindre un niveau record, selon Agriculture Canada. Le gouvernement prévoit une hausse de 4% des superficies prévue pour la culture du soya à 5,8 millions d’acres. L’Ontario mène le bal de cette progression en raison de davantage de terres disponibles, mais la croissance est visible au Québec également.

Agriculture Canada attribue cette hausse aux mauvaises conditions météo qui a limité les zonés dédiées au blé d’hiver. Les producteurs semblent aussi avoir favorisé le soya à la suite de prix avantageux sur les marchés. Le soya offrirait aussi des rendements plus stables en situation de croissance difficile, en comparaison à d’autres cultures.

La culture du soya progresse de manière marquée depuis 2008 au pays. Elle a même presque doublée en plus de 20 ans avec une hausse de 186% depuis 1994.

Superficies consacrées au Canada depuis 1994. Source: Syngenta

Superficies consacrées au Canada depuis 1994.
Source: Syngenta

Agriculture Canada prévoit que le nombre de champs disponibles pour la culture devrait revenir à la normale pour cette année. L’organisme se base pour faire cette prévision sur un printemps normal en termes de conditions météo et une réduction des terres en jachère.

Pour les autres cultures, le canola demeure la culture la plus importante avec 20,8 millions d’acres, en hausse de 2% par rapport à l’année dernière. Le blé devrait connaître la plus faible hausse à 19,5 millions d’acres contre 19,4 en 2014.

La culture de l’orge devrait grimper de 9% à 6,4 millions d’acres. Les lentilles suivent avec 3,5 millions d’acres, une augmentation de 11% sur l’année dernière.
Le maïs suivrait la même tendance avec une hausse de 3,5% à 3,3 millions d’acres.

Pour l’avoine, 2015 verrait une hausse de 10% à 3,1 millions d’acres alors que la culture du lin augmenterait de 11% à 1,7 millions d’acres.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires