Energie et agriculture : Conclusions de la table ronde en France

Paris (France), 09 juin 2008 – Michel Barnier a réuni une table ronde destinée à examiner les mesures structurelles d’adaptation de l’agriculture au nouveau contexte énergétique. Il a annoncé l’installation de deux groupes de travail sur les économies d’énergie et la production d’énergie renouvelable dont les conclusions lui seront remises en septembre. Une attention particulière sera portée au secteur de la production maraîchère sous serre. Le ministre souhaite enfin la mise en place d’un diagnostic énergétique pour 100 000 exploitations en 5 ans.

L’accélération actuelle de la hausse des énergies fossiles, fioul et gaz naturel, crée des difficultés particulières pour le monde agricole. Michel Barnier a réuni une table ronde pour examiner avec l’ensemble des acteurs de l’énergie dans le monde agricole, les solutions durables et structurelles à ces difficultés.

Cette table ronde fait suite à l’annonce de la reconduction pour le premier semestre 2008 du dispositif de remboursement en faveur des agriculteurs des taxes sur le gazole, le fuel lourd, et le gaz naturel, annoncées le 30 mai dernier.

Des propositions ont été discutées concernant tant l’amélioration de l’efficacité énergétique des exploitations, que la production d’énergie renouvelable (biomasse, solaire, éolien, biogaz) sur les exploitations agricoles pour elles-mêmes et pour l’approvisionnement des réseaux.

Dans un contexte de prix de l’énergie fossile et des engrais durablement élevés, Michel Barnier souhaite que soient donnés un signal et une impulsion forte aux projets qui diminuent la dépendance de l’agriculture aux sources d’énergie fossile, et qui conduisent à la valorisation des énergies renouvelables sur les exploitations.

Deux groupes de travail réunissant acteurs publics et privés, et les partenaires de la recherche vont étudier les modalités opérationnelles et techniques de mise en oeuvre des propositions d’efficacité énergétique pour les filières agricoles.

Ces deux groupes devront avoir remis leurs conclusions d’ici le mois de septembre. Celles-ci seront examinées en tenant compte des résultats de la conférence annuelle sur les revenus agricoles.

S’agissant de la situation des serristes, Michel Barnier a signalé l’urgence particulière qu’il y a à renforcer les premiers efforts engagés pour le secteur de la production maraîchère sous serre. Le tour de table a confirmé la disponibilité des différents partenaires pour mettre en oeuvre des instruments adaptés pour ce secteur particulièrement touché.

Michel Barnier a annoncé la volonté de l’Etat d’accompagner financièrement la mise en place de diagnostics énergétiques pour 100 000 exploitations en 5 ans. Il a demandé à ce que l’ensemble des familles professionnelles s’associent au financement d’un fonds de soutien spécifique au conseil énergétique agricole. Il a indiqué qu’il saisirait le commissaire à l’agriculture Mariann Fischer Boel pour étudier la possibilité d’un accompagnement communautaire de soutien aux mesures d’amélioration de la performance énergétique des exploitations agricoles.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture et de la pêche de la France
http://www.agriculture.gouv.fr

Commentaires