Enquête sur les implications des offres de rachat d’une chaîne de supermarchés en Grande-Bretagne

Londres (Angleterre), 8 mai – La Grande-Bretagne a annoncé l’ouverture d’une enquête sur la bataille pour le rachat de la chaîne de supermarchés Safeway afin de déterminer si l’opération entraînera une hausse des prix pour les clients et une diminution du poids des fournisseurs dans les négociations.

La Commission de la concurrence précise également dans un communiqué qu’elle évaluera l’étendue géographique des cinq groupes concernés et le type de produits vendus dans leurs rayons.

Les trois principales chaînes de supermarchés britanniques – Tesco, J. Sainsbury et Asda, propriété de l’américain Wal-Mart Stores – se sont montré intéressées par la numéro quatre, Safeway.

La chaîne William Morrison à capital familial, numéro cinq du pays, est la seule à avoir formulé une offre officielle, d’une valeur de 2,9 milliards de livres et présentée début janvier. L’homme d’affaires Philip Green, propriétaire des chaînes de prêt-à-porter Bhs et Arcadia (London: AG.L – actualité) , regarde également le dossier.

« Il est probable que Sainsbury, Tesco et Wal-Mart rencontreront de nouveaux obstacles puisque la simple cession de quelques magasins ne suffira sans doute pas au régulateur », souligne Kien Tan, analyste au Crédit lyonnais.

Le repreneur de Safeway, dont la capitalisation boursière atteint actuellement 2,7 milliards de livres, renforcera nettement sa présence dans le secteur des supermarchés. L’obtention d’autorisations pour ouvrir de nouveaux supermarchés est devenue de plus en plus ardue et les locaux vacants dans les centres-villes sont difficiles à trouver.

Asda et Tesco – qui tirent une partie importante de leur chiffre d’affaires dans l’habillement et les produits ménagers – pourraient pâtir d’une enquête sur le type de produits vendus, estiment les analystes.

Agriculteurs et consommateurs sont opposés à tout rachat susceptible de limiter la concurrence entre supermarchés.

Morrison a l’avantage d’une bonne répartition géographique de ses magasins pour la plupart situés dans le nord du pays.

De son côté, Sainsbury pourrait ravir à Tesco le premier rang en Grande-Bretagne s’il rachète Safeway. Sainsbury, actuel numéro deux, détient environ 17% du marché, talonné par Asda, tandis que Tesco a 26% de PDM.

La Commission de la concurrence doit terminer son enquête sur les candidats à la reprise de Safeway le 12 août. Philip Green est le seul repreneur potentiel à avoir échappé à l’examen de la Commission de la concurrence.

Source : Reuters

Commentaires