Espionnage agricole

Si vous surprenez un étranger en train d’examiner des parcelles d’essais de variétés qu’un semencier a installées chez vous, méfiez-vous! Ce pourrait être un espion!

En décembre dernier, un Chinois ayant obtenu la résidence permanente aux États-Unis a été accusé de vol de secret commercial. Une enquête du FBI a mis au jour ses plans pour envoyer en Chine de la semence et des traits biotechnologiques appartenant à DuPont Pioneer et Monsanto.

Selon ce que rapporte Agriculture.com, Mo Hailong, qui se fait appeler « Robert Mo », est le directeur des affaires internationales de la Beijing Dabeinong Technology Group Company. Il est accusé aux côtés de deux conspirateurs. Il aurait aussi été en lien avec plusieurs collaborateurs potentiels à l’interne chez les deux compagnies victimes, pour qu’ils lui fournissent le séquençage du gène de semences et de l’information sur l’emplacement des parcelles où les biotechnologies les plus prometteuses sont testées.

L’enquête a débuté en juillet 2011, quand un agent du FBI a été dépêché chez Pioneer à Johnston, en Iowa. Mo Hailong avait été surpris dans un champ isolé où Pioneer teste un hybride sur lequel l’entreprise mise beaucoup. Il avait prétendu au producteur qu’il était dans la région pour participer à une conférence agricole. Aucune conférence du genre n’avait lieu à ce moment.

Le jour suivant, Mo Hailong a été surpris dans un autre champ à proximité, prétendant être un chercheur de l’Université de l’Iowa. L’employé du producteur a questionné l’intrus, qui a semblé nerveux et est reparti en vitesse.

Mo Hailong s’est aussi invité dans des champs ailleurs en Iowa en 2011, puis en Illinois et en Indiana en 2012. Il a aussi essayé d’acheter de la semence chez des détaillants Pioneer, offrant de payer comptant.

L’enquête du FBI a retracé l’envoi de 15 paquets d’un magasin UPS de West Des Moines vers la Floride, leur contenu étant identifié comme étant des échantillons de maïs.

Les accusations ont été déposées contre Mo Hailong et deux de ses acolytes, Zhang Weiqiang et Yan Wengui, après qu’une inspection de leurs bagages dans un aéroport eut révélé de la semence de maïs dissimulée. Les trois individus sont accusés de vol de propriété intellectuelle et sont passible d’amendes jusqu’à 250 000 $ et d’un maximum de dix ans de pénitencier fédéral.

Source : Agriculture.com

à propos de l'auteur

Articles récents de André Dumont

Commentaires