Ferme Maskita : un partenariat renouvelé

Saint-Hyacinthe (Québec), 6 juin 2007 – À l’occasion du dépôt de leur nouveau plan d’affaires, les organismes fondateurs de la Ferme Maskita ont récemment signé une nouvelle convention de partenariat, d’une durée de cinq ans. La dernière entente datait de 1996.

« Après dix ans de bonne collaboration, le temps était venu de consolider les liens entre les partenaires et de clarifier les rôles et les obligations de chacun afin d’affronter les années futures », précise M. Daniel Lévesque, directeur général de la Ferme Maskita et enseignant en production animale à l’Institut de technologie agroalimentaire (ITA), campus de Saint-Hyacinthe.

La signature de cette nouvelle entente renforce la fonction de la Ferme Maskita comme soutien pédagogique quant à l’enseignement agroalimentaire au Québec.

La Ferme Maskita
Partie intégrante du patrimoine maskoutain depuis 1910, la ferme de l’École de laiterie est devenue la Ferme Maskita, ainsi qu’une corporation à but non lucratif, en 1996. Les partenaires engagés dans cette entreprise sont l’ITA, campus de Saint-Hyacinthe, le Centre d’insémination artificielle du Québec (CIAQ), la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal et le Salon de l’agriculture. La Coop fédérée participe également aux activités de la ferme.

Les troupeaux et les installations permettent d’appuyer l’enseignement et la recherche en agroalimentaire et en médecine vétérinaire et de faire la promotion de l’agriculture. La Ferme Maskita offre également ses infrastructures aux autres acteurs du monde agricole pour la réalisation de projets scolaires ou de travaux de recherche.

Possédant un troupeau laitier de race Holstein de 110 têtes, la ferme dispose aussi d’un troupeau ovin de 65 brebis et d’un parc d’engraissement qui rend possible l’élevage à forfait d’une quarantaine de têtes de bovin de boucherie. En outre, en 2001, la race Ayrshire a fait un retour à la ferme, alors que la ferme a fait l’acquisition de deux génisses.

Soulignons que, depuis janvier 2002, tous les fumiers produits par la ferme et par l’hôpital de médecine vétérinaire sont compostés et vendus à un producteur de terreaux.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Institut de technologie agroalimentaire de Saint-Hyacinthe
http://ita.qc.ca

Commentaires