Financement de la recherche sur un nouveau vaccin pour prévenir la fièvre des transports chez les bovins

Saskatoon (Saskatchewan), 13 avril 2006 – Grâce à un projet de 600 000 $ financé par l’entremise du Programme pour l’avancement du secteur canadien de l’agriculture et de l’agroalimentaire (PASCAA) d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, les producteurs de boeuf canadiens bénéficieront d’un nouveau vaccin pour protéger leurs troupeaux contre la fièvre des transports.

« C’est un plaisir pour moi d’annoncer cette mesure qui démontre l’engagement de ce gouvernement envers le secteur de l’élevage bovin, a souligné le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et ministre de la Commission canadienne du blé, M. Chuck Strahl. Une immunisation plus efficace contre la maladie fournira aux éleveurs de bovins le soutien nécessaire pour répondre aux exigences du marché, tant au pays qu’à l’étranger. »

Ce projet novateur, mis de l’avant par la Vaccine and Infectious Disease Organization (VIDO) de l’Université de la Saskatchewan, permettra de vérifier dans quelle mesure un stimulant appelé CpG peut améliorer la réponse du système immunitaire des animaux aux vaccins. Le stimulant, qui est déjà à l’étape des essais cliniques pour le traitement de maladies chez les humains, est mis à l’essai comme supplément aux vaccins injectés aux bovins afin d’améliorer la protection contre une maladie respiratoire chez les bovins communément appelée la « fièvre des transports ».

« La vaccination demeure la méthode la plus économique pour réduire la souffrance et éviter les décès chez les animaux, a indiqué le Dr George Mutwiri, de la VIDO. Elle prend de plus en plus d’importance à mesure que la résistance aux antibiotiques s’accroît. La fièvre des transports a une incidence énorme sur le plan économique, et nous espérons que les essais cliniques confirmeront que le nouveau vaccin est avantageux pour les producteurs et, en bout de ligne, pour les consommateurs. »

Le financement octroyé dans le cadre du projet de la VIDO est offert par l’entremise de dix conseils de l’industrie, qui veillent à la gestion du PASCAA dans leur province ou territoire respectif, alors que la coordination et le leadership du programme sont assurés par le conseil sectoriel responsable du PASCAA en Saskatchewan, soit le Comité du PASCAA du Saskatchewan Council for Community Development (SCCD).

« Ce projet est important pour l’industrie canadienne des bovins, et il fournira aux producteurs, aux emballeurs et aux transformateurs des solutions émanant de l’industrie à des problèmes répandus, ce qui assurera la viabilité du secteur, a déclaré Louis Hradecki, président du Comité du PASCAA en Saskatchewan. La crise de l’ESB a resserré le contrôle auquel est soumise l’industrie, et le besoin d’innovation est criant. Les producteurs et les transformateurs à valeur ajoutée du Canada seront à même de relever les défis qui se présenteront à eux grâce à des efforts collectifs comme celui-ci. »

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le PASCAA, veuillez visiter le site Web à l’adresse : http://www.agr.gc.ca/acaaf. Vous pouvez également consulter le site Web de la VIDO : http://www.vido.org ou celui du SCCD au : http://www.sccd.sk.ca/acaafs.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires