Fonds fédéraux pour les routes de la Saskatchewan

Régina (Saskatchewan), le 16 juin 2000 – Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, a annoncé aujourd’hui que le gouvernement du Canada versera 8,2 millions de dollars, dans le cadre du Programme canadien d’agro-infrastructure (PCAI), pour la réfection des routes municipales et provinciales de la Saskatchewan.







Ce programme aide particulièrement les collectivités et les agriculteurs des Prairies à s’adapter aux changements apportés au transport dans les années 1990.


Les projets vont de la construction à la réfection en passant par le renouvellement de la couche de surface. La plupart des projets devraient commencer avant la fin de la saison des travaux de construction de cette année et les coûts seront partagés avec les administrations municipales concernées.

« Le Programme canadien d’agro-infrastructure a permis de contribuer à la restauration et à l’amélioration de la viabilité économique des collectivités rurales de l’Ouest canadien en aidant à apporter les améliorations nécessaires à l’infrastructure de la région, a affirmé M. Vanclief. Ce programme aide particulièrement les collectivités et les agriculteurs des Prairies à s’adapter aux changements apportés au transport dans les années 1990. »

Le PCAI a fait partie des nombreuses initiatives du Fonds d’adaptation à la réforme du transport du grain de l’Ouest, une initiative du gouvernement fédéral de 300 millions de dollars. Grâce au PCAI en Saskatchewan, près de 85 millions de dollars seront investis au total dans l’amélioration des routes et autoroutes en réponse aux modifications apportées dans le domaine du transport du grain.

Même si le PCAI prendra fin cette année, le gouvernement du Canada a annoncé des fonds de 175 millions de dollars, étalés sur les cinq prochaines années, pour les routes céréalières des Prairies. La Saskatchewan devrait recevoir 106,8 millions de dollars de ce versement.

Pour qu’un projet soit approuvé par le PCAI, il doit manifestement porter sur une des incidences directes de l’abolition des subventions au transport du grain. Ce programme a également servi de soutien pour des initiatives similaires d’infrastructure agricole dans les autres provinces de l’Ouest. Les fonds fédéraux ont été répartis à travers l’Ouest canadien en tenant compte de la distance d’embranchements ferroviaires de chaque province, servant au transport du grain.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires