Forte contribution du secteur bioalimentaire à l’enrichissement collectif

Québec (Québec), 8 janvier 2004 – De 1999 à 2002, la contribution du secteur bioalimentaire à l’économie québécoise s’est chiffrée en moyenne à 13,4 milliards de dollars par an, ce qui représente 6,6 % du produit intérieur brut (PIB).

C’est ce que révèle le Profil sectoriel de l’industrie bioalimentaire au Québec, édition 2003, une publication conjointe du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et de l’Institut de la statistique du Québec.

Cette part de richesse qu’apporte le secteur repose sur la transformation des aliments et des boissons (36 %), le commerce de détail (24 %), le secteur de la restauration et des débits de boissons (22,5 %) et la production agricole (17 %). Le maillon de la transformation reste au coeur de cette création de richesse puisque, pour un dollar de vente en 1999, 42 cents sont retournés directement en valeur ajoutée à l’économie québécoise (en salaires, intérêts, dividendes, impôts, taxes, etc.).

La forte contribution du secteur bioalimentaire à l’économie se mesure aussi par le nombre d’emplois que celui-ci génère, soit 420 000 par an en moyenne de 1999 à 2002. Au cours de cette période, 42 000 nouveaux emplois ont été ajoutés à l’économie. De ce nombre, 23 200 sont attribuables à la distribution, 10 500 à la restauration et aux débits de boissons et 9 000 à la transformation des aliments, des boissons et du tabac. L’industrie de la transformation bioalimentaire demeure néanmoins le premier employeur manufacturier au Québec.

Enfin, de 1999 à 2002, les investissements du bioalimentaire sont passés de 1,7 milliard à 1,9 milliard de dollars. Ces 200 millions d’investissements supplémentaires proviennent principalement de la distribution et de la transformation. Toutefois, les investissements bioalimentaires sont répartis dans l’ensemble des secteurs : l’agriculture et la pêche (36 %), la transformation des aliments et des boissons (25 %), la distribution de gros et de détail (34 %) et la restauration (7 %).

On peut consulter le Profil sectoriel de l’industrie bioalimentaire au Québec, édition 2003 à l’adresse suivante : www.stat.gouv.qc.ca/publications/economi/prof_bio_pdf.htm.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires