Gagnants des bourses d’études 4-H de FAC 2006

Regina (Saskatchewan), 12 juin 2006 – Financement agricole Canada (FAC) offre des bourses d’études de niveau universitaire à huit membres des 4-H.

Au printemps, des membres des 4-H ont soumis des plans afin de proposer des projets qui contribueront à améliorer leur collectivité. Les gagnants provinciaux reçoivent 1 500 $. La gagnante nationale, Janet Maxner, a été choisie parmi les candidatures provinciales retenues et elle recevra une deuxième bourse, d’une valeur de 2 000 $, ainsi qu’un budget pouvant atteindre 3 000 $ destiné à la mise en oeuvre de son projet.

« Les jeunes leaders du Canada contribuent à promouvoir des changements positifs au sein de leur communauté, a déclaré M. George Klosler, ancien président du Conseil canadien des 4-H et directeur de comptes de FAC à Woodstock, en Ontario. Notre programme de bourses d’études offre aux membres des 4-H l’occasion de faire preuve d’initiative et de leadership. »

Les projets ont été jugés en fonction des bienfaits qu’ils peuvent apporter à la communauté, de leur créativité, du budget requis et de l’intégralité du plan de mise en oeuvre. Les membres des 4-H et les membres de l’Association des jeunes ruraux du Québec étaient admissibles à ce concours. FAC et le Conseil canadien des 4-H félicitent chaleureusement les gagnantes et gagnants provinciaux :

Gagnante nationale
Janet Maxner, Windsor (Nouvelle-Écosse) – Panneaux routiers pour accroître la sécurité en milieu rural
Janet a remarqué que de nombreuses personnes empruntent quotidiennement les routes rurales de sa communauté pour se rendre au travail sans être au courant des dangers de la route en milieu agricole. Son projet vise l’installation de panneaux routiers qui avertiront les automobilistes de la présence de véhicules lents, comme des tracteurs, et de l’importance de les doubler avec prudence.

Gagnants provinciaux
Kelli Burdek, Lac La Biche (Alberta) – Atelier sur la sécurité nautique
Le projet de Kelli vise à réduire le nombre de blessures et de décès attribuables à des accidents nautiques dans la région de Lakeland County, en Alberta, en offrant un atelier itinérant sur la sécurité en bateau et sur l’eau durant l’été.

Stephanie Broeder, Assiniboia (Saskatchewan) – Abribus saisonnier pour les élèves
Stephanie trouve déplorable que les élèves qui prennent l’autobus pour se rendre à l’école doivent endurer « de violents vents et de la poudrerie » lorsqu’ils attendent l’autobus durant l’hiver. Son idée consiste à bâtir un abribus saisonnier pour protéger ces élèves des éléments.

Dave Van Buuren, Pipestone (Manitoba) – Patinoire extérieure
Dave a senti le besoin de construire une patinoire extérieure pour le hockey sur glace et à roulettes au sein de sa communauté. Il a fait valoir que cette patinoire serait un endroit plus sécuritaire pour les jeunes qui jouent au hockey dans la rue.

Robyn Thompson, Kincardine (Ontario) – Phares de sécurité pour les véhicules agricoles
Étant donné que les accidents qui impliquent des véhicules agricoles sont cinq fois plus susceptibles de causer la mort, Robyn a proposé de donner des phares clignotants à pile conçus pour les véhicules agricoles afin de les rendre plus visibles pour tous les conducteurs.

Marie-Éve Lehoux, Saint-Elzéar (Québec) – Formation en premiers soins
Bien que l’école locale déploie de grands efforts pour sensibiliser les gens et offrir de l’information sur les premiers soins en milieu de travail, on est incapable de fournir à la demande. Marie-Éve espère répondre à ce besoin en collaborant avec la Croix-Rouge pour organiser une formation en premiers soins axée sur l’agriculture.

Lisa van de Brand, Salisbury West (Nouveau-Brunswick) – Encourager les interactions sécuritaires entre enfants et chiens
L’idée de Lisa était d’informer les élèves de maternelle de sa communauté sur les mesures de sécurité à prendre en présence d’un chien par l’entremise d’un programme de prévention contre les morsures mis en place par la SPCA du Nouveau-Brunswick.

Ashley Gaudet, Cornwall (Île-du-Prince-Édouard) – La sécurité des jeunes en véhicule tout-terrain
Ashley est préoccupée par les dangers que représente conduire un véhicule tout-terrain (VTT) pour les jeunes enfants et les adolescents et veut s’assurer que tout le monde est assez bien informé pour conduire en toute sécurité. Son idée consiste à organiser une séance de sensibilisation et de sécurité au sein de sa communauté sur l’utilisation des VTT.

Il s’agit de la douzième et dernière année du Programme de bourses d’études 4-H de FAC. Dans quelques semaines, FAC dévoilera de nouveaux plans visant à appuyer les 4-H à recruter de nouveaux membres.

Les 4-H ont vu le jour au Canada en 1913, en tant qu’organisme communautaire voué à la croissance et au développement des jeunes en milieu rural. Aujourd’hui, le programme demeure principalement au service des communautés rurales, mais il n’est pas nécessaire de vivre sur une ferme pour en devenir membre. De plus en plus d’enfants des régions urbaines découvrent les incroyables avantages de faire partie des 4-H. Le Conseil canadien des 4-H offre des programmes et services à l’échelle nationale en partenariat avec divers intervenants.

FAC est le plus important fournisseur de solutions financières et d’affaires aux agriculteurs et aux agri-entrepreneurs canadiens. Passionnés de l’agriculture, les membres de son personnel assurent le service à la clientèle à partir d’une centaine de bureaux situés principalement dans les régions rurales du Canada. FAC a un portefeuille de prêts de première qualité dont la valeur dépasse les 11 milliards de dollars. Elle vient de connaître une douzième année consécutive de croissance de son portefeuille, ce qui témoigne de la réussite de sa clientèle.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Financement agricole Canada (FAC)
http://www.fac-fcc.ca/

Commentaires