Grâce au soutien financier du MAPAQ, Dégust-Mer inc. accroît sa productivité

Québec (Québec), 3 février 2005 – La ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Mme Françoise Gauthier, et la ministre déléguée au Développement régional et au Tourisme et ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Mme Nathalie Normandeau, ont consenti, au cours des derniers mois, une aide financière de 38 500 $ à l’entreprise Dégust-Mer inc. pour la réalisation d’un projet visant à améliorer ses performances dans la transformation du crabe commun.

L’objectif de l’entreprise gaspésienne, située à Sainte-Thérèse-de-Gaspé, dont les activités de transformation du crabe commun ont débuté en 2001, consistait à augmenter son efficacité par l’ajout d’équipement plus performant.

« Spécialisée dans la commercialisation et la distribution de homards vivants depuis près de 20 ans, Dégust-Mer inc. est un exemple du dynamisme des entreprises québécoises qui choisissent de diversifier leurs activités pour s’assurer un développement durable », a souligné Mme Gauthier.

Afin d’optimiser la récupération de chair de crabe et de diminuer ses coûts de production, Dégust-Mer inc. a fait l’acquisition d’un extracteur de chair supplémentaire. L’entreprise a également aménagé une unité de congélation lui permettant d’effectuer sur place le traitement complet des produits transformés.

L’approvisionnement en matière première, estimé à deux millions de livres, est assuré par une trentaine de pêcheurs gaspésiens. Les quatre types de produits mis au point par Dégust-Mer inc. sont la chair, la pince, l’émincé et le combo (80 % de chair et 20 % de pattes). La plus grande partie de la production est dirigée, à l’état congelé, vers le marché américain, le reste étant destiné au marché d’alimentation du Québec, à l’état frais et congelé. La réalisation du projet contribue à maintenir annuellement les emplois d’une soixantaine d’ouvriers pendant environ douze semaines.

« Ce projet, qui procure une valeur ajoutée à la matière première, est bénéfique pour l’économie de la Gaspésie. En effet, en plus de contribuer à la mise en marché de nouveaux produits transformés dans la région, il permet de prolonger la période d’emploi des travailleurs », a conclu la ministre Normandeau.

L’aide financière a été accordée dans le cadre du programme Appui à l’innovation et au développement du secteur des pêches et de l’aquaculture commerciales.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires