Il faut préserver la gestion de l’offre conclut une nouvelle étude

Montréal (Québec), 15 novembre 2004 – Une étude conclut que le système de gestion de l’offre du secteur laitier au Canada estun modèle pertinent qu’il faut préserver. Alors que les négociations del’Organisation mondiale du commerce (OMC) en agriculture menacent lesfondements de ce système, l’étude démontre que celui-ci bénéficie tant auxproducteurs, qu’aux consommateurs et à l’Etat.

Cette étude a été réalisée par M. Daniel-Mercier Gouin, directeur dugroupe de recherche en économie et politique agricoles (GREPA) et professeurau Département d’économie agroalimentaire et des sciences de la consommationde l’Université Laval.

M. Gouin a dévoilé les résultats de ses recherches en présencede M. Pierre Marc Johnson, ancien premier ministre du Québec et conseiller deGO5 Coalition pour un modèle agricole équitable, la gestion de l’offre. M.Marcel Groleau, président de la Fédération des producteurs de lait du Québec,et M. Serge Lefebvre, président de la Fédération des producteurs d’oeufs deconsommation du Québec, étaient également présents.

L’objectif de cette étude est d’évaluer la performance du système de gestion de l’offre tel qu’appliqué au secteur laitier canadien, en fonction de quatre critères : le prix du lait payé au producteur, le prix du lait à laconsommation, la marge des distributeurs et transformateurs et le soutienéconomique de l’Etat. Le chercheur a comparé le modèle en vigueur au Canadaavec ceux en place aux Etats-Unis, en France, aux Pays-Bas, en Australie et enNouvelle-Zélande.

Dans son étude, M. Gouin fait quatre principaux constats.

Premièrement, il observe que le prix versé aux producteurs canadiens pourleur lait est stable et supérieur aux prix versés dans les autres paysétudiés.

Deuxièmement, il constate que cette stabilité de même que l’évolutionfavorable des prix payés aux producteurs laitiers canadiens ne signifient paspour autant une augmentation du prix du lait pour le consommateur. Bien aucontraire, c’est dans les trois pays où il y a gestion de l’offre – Canada,France et Pays-Bas – que les prix à la consommation ont le moins augmenté aucours de la période étudiée, soit entre 1981 et 2002.

Troisièmement, le chercheur souligne que c’est dans les pays qui tendentvers une déréglementation de leur secteur laitier – Nouvelle-Zélande etAustralie – que les prix à la consommation ont le plus augmenté. La margeagrégée des transformateurs laitiers et des distributeurs y est également à lahausse. Les producteurs et consommateurs de ces pays ne semblent donc pastirer de bénéfices de cette déréglementation.

Quatrièmement, il démontre que les revenus des producteurs canadiens sontmieux protégés et que le Canada est l’un des pays où la contributionfinancière de l’Etat est la plus faible.

M. Gouin conclut que la déréglementation du secteur laitier canadien nereprésenterait aucune garantie d’un quelconque bénéfice pour lesconsommateurs. Cela aurait de plus un impact très défavorable sur les revenusdes producteurs laitiers canadiens. Selon le chercheur, la disparition de lagestion de l’offre risque plutôt de conduire à une augmentation significativede la contribution financière de l’Etat et donc, du fardeau porté par lecontribuable.

Soulignant que la gestion de l’offre dans le secteur laitier apparaîttoujours pertinente, le chercheur pose la question suivante : Si ce n’est aubénéfice ni du producteur, ni du contribuable, ni du consommateur, on peutlégitimement se demander au bénéfice de qui ou de quoi pourrait se justifierle démantèlement de ce système ?

L’étude a été réalisée pour le compte de la Fédération de producteurs delait du Québec. Elle s’intitule « La gestion de l’offre dans le secteurlaitier, un mode de régulation toujours pertinent ». Elle est disponible, demême qu’un sommaire, à l’adresse Internet suivante :www.go5quebec.ca/fr/documents.php

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation de l’Université Laval
http://www.fsaa.ulaval.ca

Fédération des producteurs de lait du Québec
http://www.lait.org

Fédération des producteurs d’oeufs de consommation du Québec
http://www.oeuf.ca

GO5 Coalition pour un modèle équitable, la Gestion de l’Offre
http://www.go5quebec.ca

Commentaires