Institut Rosell-Lallemand récompense de jeunes chercheurs pour leurs travaux sur les modes d’action des probiotiques

Montréal (Québec), 14 novembre 2008 – Les noms des gagnants du Défi Probiotique Rosell ont été annoncés lors du 5e Symposium International sur les Probiotiques « A l’heure du dialogue! » organisé par INITIA, se tenant à Québec les 6 et 7 novembre dernier. Le premier prix a été décerné à Jean-François Daudelin, qui a été invité à présenter ses résultats dans le cadre du symposium. Un second prix a été attribué à Stéphanie-Anne Girard. Force est de constater que les probiotiques gagnent du terrain, tant en santé et nutrition humaine qu’animale. Ceci est lié notamment au nombre croissant de publications scientifiques qui viennent documenter leurs effets et leurs modes d’action. Les deux études récompensées cette année par le Défi Probiotique Rosell portent sur les mécanismes d’action dans des applications très différentes.

Le but de l’étude de Jean-François Daudelin, conduite sous la direction de Martin Lessard (Agriculture et Agroalimentaire Canada, Sherbrooke), John M. Fairbrother et Eric Nadeau (Université de Montréal), était d’évaluer le potentiel et le mode d’action de probiotiques dans la prévention des infections à E.coli entérotoxinogène chez le porcelet. Les infectionspost-sevrage du porcelet entraînent de lourdes pertes économiques enproduction porcine. Jusqu’ici, la solution la plus fréquente étaitl’utilisation d’antibiotiques, avec des conséquences de plus en pluspréoccupantes en santé publique due à l’apparition de résistance auxantibiotiques.

Stéphanie-Anne Girard poursuit son projet de recherche pour le Mastèredans le laboratoire de Guy Rousseau, à l’Université de Montréal, au Canada.Elle a étudié les effets d’un probiotique (Probio’Stick(TM), InstitutRosell-Lallemand) sur un modèle animal d’infarctus du myocarde, un domained’application nouveau pour les probiotiques. L’administration de la formuleprobiotique a conduit à une diminution de l’apoptose, ou mort cellulaire, danscertaines zones du cerveau, le système limbique, suite à un infarctus. Ceteffet serait lié à l’impact des probiotiques sur la balance inflammatoire.Etant donné que le système limbique est impliqué dans les émotions, notammentla dépression, le probiotique pourrait être un moyen pour contribuer àcontrôler la dépression post-infarctus du myocarde. Cette étude ouvre denouvelles voies de recherche pour les probiotiques.

Trois autres projets ont reçu une mention honorable du jury :

  • L. Lavari, M.A. Martino, A. Hernandez, A. Zogbi et M.R. Rosmini: Fermentation de lait de chèvre avec des bactéries probiotiques.
  • J.-P. Brousseau, F. Beaudoin, D. Roy et M. Lessard: Evaluation par T-RFLP de l’effet des probiotiques Pediococcus acidilactici et Saccharomyces cerevisiae boulardii sur la flore iléale du porcelet, deux semaines post-sevrage.
  • G. Petit, E. Kheadr et J.-C. Vuillemard. Impact des étapes de fabrication sur la survie des probiotiques dans un fromage à pâte semi-ferme.

Wendy Dahl, Assistant Professeur en science des aliments et nutritionhumaine à l’Université de Floride et membre du jury a déclaré: « Nous avons étéimpressionnés par la qualité des travaux présentés et nous souhaitons vivementremercier et encourager tous les participants. Non seulement la qualité de larecherche, mais aussi la grande diversité des sujets abordés démontre que larecherche sur les probiotiques est un domaine très dynamique et qu’il existeun fort potentiel pour de nouveaux domaines d’applications tant en santéhumaine qu’animale. »

Ouvert aux étudiants des universités du continent américain, le DéfiProbiotiques Rosell a pour objectif de promouvoir, auprès du corps professoralet des étudiants, le développement des connaissances sur les probiotiques.L’Institut Rosell-Lallemand, pionnier des probiotiques en Amérique du Nord,poursuit ainsi la mission de ses fondateurs de promouvoir les bienfaits et lesapplications des probiotiques. Les jeunes chercheurs sont évalués par un juryscientifique pour la qualité du travail présenté.

A propos de Lallemand et de l’Institut Rosell

Lallemand Inc. est une entreprise privée canadienne, qui développe,produit et met en marché des levures et des bactéries, ainsi que d’autresingrédients reliés à ces micro-organismes ou à leurs marchés. Institut Rosellfait partie du groupe depuis 1998, et représente aujourd’hui la Division Santéet Nutrition Humaine du groupe Lallemand, se concentrant sur la sélection, ledéveloppement, la production et le marketing de probiotiques pour lesindustries alimentaire et pharmaceutique. Oeuvrant dans la mise en oeuvre etproduction de microorganismes vivants depuis 1932, la société a mis en placedes programmes de recherche pour mieux comprendre les propriétés, lesmécanismes d’action et les effets bénéfiques sur la santé de sa gamme deprobiotiques et autres micro-organismes ou leurs dérivés.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Lallemand
http://www.lallemand.com

Commentaires