Investissement dans des projets d’approvisionnement en eau en Saskatchewan

North Battleford (Saskatchewan), 7 janvier 2008 – Les gouvernements du Canada et de la Saskatchewan ont annoncé qu’ils s’engageaient à verser 2,3 millions de dollars pour financer six projets d’approvisionnement en eau pour la région de North Battleford dans le nord-ouest de la Saskatchewan. L’annonce a été faite conjointement par l’honorable Gerry Ritz, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et ministre de la Commission canadienne du blé, et l’honorable Bob Bjornerud, ministre de l’Agriculture de la province de la Saskatchewan.

« Quand il y a de l’eau, les semences poussent et les agriculteurs de la Saskatchewan réussissent, a déclaré le ministre Ritz. En investissant dans ces projets, le gouvernement du Canada contribue à assurer que les producteurs ont accès à des sources d’approvisionnement en eau propres et fiables et fournit aux agriculteurs des outils et des renseignements pour renforcer leur gérance de l’environnement. »

Ces projets sont financés par le Programme d’approvisionnement en eau (Canada-Saskatchewan), ou PAECS. Depuis 2003, 15 millions de dollars ont été investis en Saskatchewan par l’entremise du PAECS pour financer des activités visant à appuyer des projets d’aménagement hydraulique réalisés à la ferme et par des groupes. De tels projets faciliteront l’accès des producteurs à des sources d’approvisionnement en eau fiables et accroîtront leurs connaissances à l’égard de la disponibilité des ressources en eau.

« L’accès à des sources d’approvisionnement en eau fiables et de qualité est essentiel à la réussite de toute exploitation agricole, a affirmé le ministre Bjornerud. Ces six projets sont d’importantes initiatives d’approvisionnement en eau, et je suis heureux d’accorder le soutien du présent gouvernement par l’entremise du Programme d’approvisionnement en eau (Canada-Saskatchewan). »

Par l’entremise du PAECS, les producteurs ont accès à un soutien technique et financier pour planifier et élaborer des projets qui améliorent leur capacité de développer et de moderniser, de façon durable et à long terme, des réseaux d’approvisionnement en eau dans les zones agricoles.

Le PAECS est géré en vertu du Programme national d’approvisionnement en eau (PNAE), une initiative du Cadre stratégique pour l’agriculture de 60 millions de dollars qui s’étale sur six ans.

Le Programme d’approvisionnement en eau (Canada-Saskatchewan)
Le Programme d’approvisionnement en eau (Canada-Saskatchewan) appuie trois types de projets :

  • Catégorie 1 – Projets d’infrastructures à la ferme : projets individuels d’aménagement pour l’approvisionnement en eau à la ferme, comme des puits, des mares-réservoirs et des systèmes de bassins de retenue hors des cours d’eau et de stockage d’eau.
  • Catégorie 2 – Projets d’infrastructures à utilisateurs multiples : projets d’infrastructure à plus grande échelle, conçus pour fournir de l’eau à un certain nombre d’utilisateurs, tels que les réseaux de distribution régionaux, qui favorisent la croissance du secteur agricole.
  • Catégorie 3 – Projets relatifs à des travaux stratégiques : comprend des études et des activités de planification telles que la prospection ou analyse des eaux souterraines et des études de faisabilité.

Les six projets
Canalisation d’eau régionale de la municipalité rurale de Kindersley (1 million de dollars) Réalisé à l’est de Kindersley, ce projet de catégorie 2 (un projet régional d’approvisionnement en eau) est sur le point être terminé. Il consistait notamment à poser des conduites sur une distance de plus de 300 kilomètres pour alimenter en eau potable plus de 115 abonnés à l’est de la ville ainsi que quatre villages/hameaux et une colonie huttérienne répartis dans plusieurs municipalités rurales.

Projet de recherche sur les puits d’eau de la ville de North Battleford (417 950 $) Le projet de recherche appliquée de North Battleford fait partie de la catégorie 3. Il étudie les effets du courant électrique utilisé pour réduire l’accumulation de bactéries visqueuses qui obturent le filtre des puits. Parmi les autres partenaires de ce projet, mentionnons l’Institut national de recherche sur les eaux, l’Université de la Saskatchewan, l’Université du Nouveau-Brunswick et Environnement Canada. Ce projet est en cours.

Évaluation des aquifères de North West Terminal (51 440 $) Ce projet de catégorie 3 est terminé. Il s’agissait d’une étude sur l’étendue et le potentiel de production des aquifères (réservoirs d’eau souterrains) dans la région de Unity. L’étude visait à évaluer la capacité des aquifères d’approvisionner en eau, de façon durable et à long terme, une éventuelle usine de production d’éthanol. Les activités réalisées dans le cadre de cette étude comprenaient l’examen des données sur l’eau souterraine, un forage d’exploration et l’élaboration et le pompage d’un puits d’essai.

Évaluation des aquifères à Rosetown (193 874 $) Ce projet de catégorie 3 est en cours. Cette étude est menée pour déterminer s’il est possible de repérer une source d’approvisionnement en eau souterraine durable afin d’approvisionner la partie nord du système régional d’approvisionnement en eau proposé par Saskatchewan Landing. Les travaux effectués dans le cadre de cette étude comprennent la recherche de données sur l’eau souterraine, le forage d’essai pour déterminer l’étendue des aquifères et le pompage à long terme d’un puits d’essai pour déterminer la durabilité de l’approvisionnement.

Étude de faisabilité du comité des ressources en eau de la rivière Saskatchewan Nord (342 887 $) Ce projet de catégorie 3, en cours à l’heure actuelle, évalue s’il est possible d’emmagasiner l’eau de la rivière Saskatchewan Nord et de l’utiliser à d’autres fins. Cette étude abordera les questions de nature environnementale, économique et sociale découlant de l’aménagement hydraulique dans les cours d’eau (comme les barrages et les déversoirs) ou loin de ces derniers (comme les réservoirs).

Étude de faisabilité de l’irrigation sur la rive ouest (293 892 $) Ce projet de catégorie 3 a été réalisé en partenariat avec cinq municipalités rurales au nord-ouest de Outlook, en Saskatchewan. Cette étude a permis de redéfinir la région irrigable possible au sein des cinq municipalités rurales à la lumière des améliorations technologiques apportées au traitement de l’eau d’irrigation.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires