La Coop fédérée peut compléter son acquisition de F.Ménard

Le Bureau de la concurrence du Canada a donné son aval à la transaction.

La Coop fédérée pourra aller de l’avant avec son offre d’achat sur l’entreprise F.Ménard. Le Bureau de la concurrence du Canada a donné son accord à la vente de tous les actifs de la société située en Montérégie à Ange-Gardien et oeuvrant dans le secteur du porc et des meuneries.

La Coop fédérée, ses divisions Olymel et Sollio Agriculture, ainsi que la direction de F. Ménard, avaient annoncé le 9 juillet dernier la conclusion d’une entente en vue d’une acquisition.

Articles connexes

La clôture de cette transaction devrait avoir lieu le 6 janvier 2020, une fois remplies toutes les dispositions de l’entente conclue entre les parties, indique La Coop fédérée. Le montant de la transaction n’avait pas été dévoilé.

En acquérant F. Ménard, « Olymel et Sollio Agriculture vont doter le Québec et le Canada d’une des plus importantes entreprises du secteur agroalimentaire tant dans le secteur des viandes que dans celui des meuneries. Cette acquisition vient renforcer notre capacité à nous mesurer à des entreprises de taille mondiale et à consolider notre place sur les marchés domestiques et internationaux », a déclaré le président du Conseil de La Coop fédérée, Ghislain Gervais.

Réjean Nadeau, président-directeur général d’Olymel, a affirmé que la transaction contribuerait autant à la poursuite de la croissance de F. Ménard que celle d’Olymel. La direction de Sollio a pour sa part indiqué que les activités de F.Ménard en meunerie consolideraient ses propres activités au Québec.

Luc Ménard, directeur général de F.Ménard, demeure dans l’entreprise et dit vouloir veilleur à une transition harmonieuse. Il dit croire que la transaction permettra de croitre les activités au Canada et au niveau international. Il se dit confiant également que la transaction permettra de continuer à servir ses clients et poursuivre des relations d’affaires « mutuellement fructueuses » avec ses fournisseurs.

L’entreprise F. Ménard emploie plus de 1 200 personnes et est spécialisée dans la production, la transformation et la mise en marché de viande de porc ainsi que dans des activités de meunerie. Elle produit plus de 1,1 million de porcs annuellement, soit plus de 15% de la production porcine québécoise.  La transaction inclut notamment des fermes porcines, des établissements de transformation et de surtransformation de viande de porc, deux commerces spécialisés dans le domaine de la boucherie, une flotte de transport, ainsi que deux meuneries.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires