Vente de F.Ménard à La Coop fédérée

L'entreprise familiale spécialisée dans le porc se départ de ses activités principales

F.Ménard et La Coop fédérée ont annoncé la vente des activités porcines et de meuneries aux filiales de la coopérative, soit Olymel et Sollio Agriculture. L’annonce met fin à des rumeurs persistantes depuis plusieurs mois quant à une possible transaction entre les deux acteurs.

La valeur de la transaction n’a pas été dévoilée et reste soumise à l’aval des autorités sur la concurrence. Elle comprend l’acquisition des fermes porcines, propriétés de F. Ménard, d’un établissement d’abattage, de découpe et de désossage de porc localisé à l’Ange-Gardien, d’un établissement à St-Jean-sur-Richelieu, d’une usine de surtransformation spécialisée dans la production de bacon située à Henryville, ainsi qu’une flotte de transport et finalement deux commerces spécialisés dans le domaine de la boucherie.

L’établissement d’abattage et de découpe de l’Ange-Gardien dispose d’une capacité d’abattage hebdomadaire de 25 000 porcs sur un quart de travail. L’usine de surtransformation d’Henryville est en opération depuis 2011 et a une superficie de 70 000 pi2. Tous ces actifs seront placés sous la gestion d’Olymel.

La transaction inclut également d’importantes activités de meunerie dont la production annuelle dépasse les 500 000 tonnes métriques. Ces actifs englobent deux meuneries
situées respectivement à St-Pie-de-Bagot et à l’Ange-Gardien, ainsi que des installations destinées à l’entreposage et au séchage des grains à Ste-Brigide-d’Iberville.

F. Ménard est également impliquée dans le secteur de la production de volailles, mais ces activités ne font pas partie de la transaction.

L’achat de l’entreprise familiale de l’Ange-Gardien est une acquisition majeure pour La Coop fédérée. Elle lui permet d’assoir encore plus sa position au Québec. Olymel a indiqué qu’elle avait franchi  “une nouvelle étape dans sa croissance” avec cette entente. Elle entend profiter des synergies créer pour mieux affronter la compétition sur les marchés internationaux. Olymel détient les marques Olymel, Lafleur, Flamingo, Pinty’s et Triomphe. Les activités du secteur de l’alimentation animale de F. Ménard au sein de Sollio Agriculture permettront de leur côté de mieux positionnement les activités de meunerie de Sollio Agriculture tout en renforçant sa position dans la commercialisation des intrants agricoles au Canada.

Luc Mémard, président-directeur chez F.Ménard n’a pas offert d’explication quant à la raison de la transaction mais a offert quelques mots sur ce qui avait motivé le choix de La Coop fédérée. “C’est en ayant d’abord à l’esprit la préservation et le développement de ce que nous avons bâti depuis bientôt six décennies et aussi l’intérêt et l’avenir de nos employés que nous en sommes venus à la décision que nous vous annonçons aujourd’hui.” M.Ménard a indiqué qu’il travaillerait au sein de la nouvelle entreprise “afin d’assurer une transition harmonieuse et la réussite de ce nouveau chapitre de notre histoire”.

Les différents intervenants ont indiqué qu’ils ne feraient pas d’autres déclaration d’ici à ce que la transaction soit complétée.

F.Ménard est entreprise familiale de l’Ange-Gardien en Montérégie, fondée presque 60 ans plus tôt par Fulgence Ménard.  L’entreprise emploie plus de 1 200 personnes. Elle comprend des activités qui vont de la génétique à la mise en marché, en passant par l’alimentation, l’élevage, l’abattage, la transformation et la surtransformation. La
compagnie affiche une production annuelle de plus de 1,1 million de porcs élevés dans plus de 300 fermes représentant plus de 15% de l’ensemble de la production québécoise, selon le communiqué de presse.

 

Commentaires